La directrice de la protection de la jeunesse (DPJ), aussi directrice provinciale (DP), assume des responsabilités qui lui sont exclusives et qui sont définies par la LPJ et par la LSJPA. La DPJ/DP est personnellement responsable de l’application de ces lois et du respect des droits des enfants et des jeunes dans ce contexte. Elle est effectivement imputable des décisions et des interventions qui sont faites en son nom et dans le cadre des activités liées au plan de protection. La DPJ/DP constitue une autorité sociale qui veille 24 heures sur 24, 7 jours par semaine à la protection des enfants du territoire dont elle est responsable. Elle peut, en tout temps (soir, nuit et fin de semaine), être interpellée pour juger d’une situation et prendre des décisions. Son rôle social lui confère la légitimité de veiller à la réponse apportée par les directions clientèles de son établissement et l’ensemble des dispensateurs de service aux besoins des enfants et des familles et d’intervenir au besoin. De plus, la DPJ agit comme tuteur légal pour un certain nombre d’enfants et à ce titre, également elle se doit d’être en tout temps disponible pour prendre des décisions et signer des autorisations, notamment sur le plan des soins de santé.

Partager