Prévention des coups de chaleur dans les milieux de travail

Travailler à la chaleur, au soleil, avec un taux d’humidité élevé ou près de sources de chaleur radiante (ex. : un four, du métal en fusion ou autres) peut causer des problèmes de santé. Les travailleurs risquent même de subir un coup de chaleur mortel.

Le risque est encore plus grand lors des premières journées chaudes de l’année puisque le corps a besoin de temps pour s’habituer à la chaleur. C’est ce que nous appelons s’acclimater.

Il faut au moins cinq jours à un travailleur pour être partiellement acclimaté lorsque les exigences de la tâche ne changent pas et que la chaleur demeure constante.

Les travailleurs qui reviennent de vacances, d’un congé de maladie ou qui sont nouvellement embauchés sont considérés non acclimatés à la chaleur donc, plus à risque.

Quoi faire en présence de ces signes et symptômes?

  • Fatigue inhabituelle;
  • Étourdissements;
  • Frissons;
  • Maux de cœur;
  • Maux de tête;
  • Crampes musculaires.

C’est peut-être le début d’un coup de chaleur. Il faut prévenir sans tarder un superviseur ou un secouriste. Le travailleur doit alors prendre un temps de repos, sous surveillance, dans un endroit frais ou à l’ombre. Il doit boire beaucoup d’eau jusqu’à ce qu’il ait complètement récupéré.

Quoi faire en présence de ces signes et symptômes?

  • Propos incohérents;
  • Perte d’équilibre;
  • Perte de conscience.

Il faut intervenir rapidement et traiter le travailleur pour coup de chaleur. Il y a une urgence médicale.

Quoi faire en cas de coup de chaleur?

  1. Aviser rapidement les premiers secours, soit les secouristes en milieu de travail et le service 911;
  2. Accompagner le travailleur dans un endroit frais, à l’ombre et lui retirer ses vêtements;
  3. Arroser son corps d’eau;
  4. S’assurer de faire le plus de ventilation possible;
  5. Si le travailleur est conscient et lucide, lui faire boire de l’eau fraîche en petites quantités;
  6. Assurer le transport par ambulance du travailleur en continuant de le refroidir.

Mesures préventives à mettre en place par l’employeur

  • Faire connaître au personnel les risques associés aux coups de chaleur et les mesures préventives;
  • Fournir aux travailleurs de l’eau fraîche, accessible et en quantité suffisante;
  • Adapter le travail selon la température et le degré d’acclimatation des travailleurs :

    • Reporter les tâches ardues;
    • Privilégier les travaux plus légers et fournir des aides mécaniques à la manutention;
    • Travailler en équipe et par rotation de tâches;
    • Prévoir des aires de travail et de repos à l’ombre ou dans un endroit frais ou climatisé;
    • Allouer des pauses toutes les heures et dont la durée augmente avec la température;

  • Dans le contexte de la COVID-19, il est permis d'utiliser un ventilateur si la température est inférieure à 33 °C. Toutefois, ce dernier ne doit pas être orienté vers le travailleur ou ses collègues à proximité. Il est également recommandé d'arrêter le système de rotation du ventilateur sur pied;
  • Évacuer la chaleur et la vapeur d’eau des bâtiments avec un système de ventilation et isoler les sources de chaleur radiante;
  • Prévoir un système de communication, des secouristes formés ou une entente avec un service d’urgence pour des premiers secours plus rapides.

Habitudes à adopter par le travailleur

  • Boire un verre d’eau minimum toutes les 10-20 minutes, même si vous n'avez pas soif;
  • Être particulièrement prudent si vous prenez des médicaments, si vous présentez des problèmes de santé ou si vous avez été malades récemment;
  • Cesser le travail dès la présence d’un malaise annonçant un coup de chaleur;
  • Aviser rapidement votre superviseur ou un secouriste de tout comportement anormal d’un collègue;
  • Prendre des pauses à l’ombre ou dans un endroit frais;
  • Porter des vêtements dont le tissu laisse passer l’air, comme le coton;
  • Adapter votre rythme de travail en tenant compte de sa tolérance à la chaleur.
Partager