Bien débuter l’allaitement

Bien que l’allaitement soit naturel, il n’est pas toujours facile pour autant. Plusieurs facteurs viennent influencer tant la lactation que bébé. L’allaitement reste donc un apprentissage, avec ses défis et ses victoires. Les informations de cette section vous aideront à bien amorcer la relation d’allaitement.

Informez-vous bien durant la grossesse. Entourez-vous de personnes de confiance et prenez un jour à la fois. Certains gestes sont aussi reconnus pour rendre le début de l’allaitement plus facile. En voici quelques-uns :

  • Allaiter votre bébé à la demande:
    • En suivant ses signes de faim et de satiété;
    • Au moins huit (8) fois ou plus par période de 24 heures.
    • Ne limitez pas la durée ni la fréquence des tétées (ne regardez pas l’horloge).
      Vous pouvez aussi aller consulter la section Préparation à l’allaitement pour plus d’informations.

       

  • Prise du sein confortable et tétée efficace.
  • Proximité avec votre bébé :
    • Contact peau à peau à la naissance et aussi souvent que possible ;
    • Cohabitation durant le séjour au centre de naissance (bébé ne quitte pas votre chambre) ;
    • Installer le lit de bébé dans votre chambre pour les six (6) premiers mois ou plus ;
    • Utiliser un porte-bébé ou une couchette facilement déplaçable pour garder bébé près de vous.
  • S’informer des effets des biberons et suces sur la tétée et la production de lait.

Vous pouvez aussi aller consulter la section Préparation à l’allaitement pour plus d’informations.

Un bébé calme est plus patient lorsque vient le temps de l’installer au sein. Surveillez les signes que bébé est prêt à téter pour le prendre rapidement :

  • Ses mains bougent vers sa bouche ;
  • Ses yeux bougent sous les paupières ;
  • Il fait des mouvements de succion ;
  • Il tourne sa tête en ouvrant la bouche si l’on touche sa joue.

Les parents sont souvent surpris ou inquiets du comportement du bébé dans les premiers jours de vie.

Les pleurs de bébé indiquent généralement un inconfort. Les subtils signaux de faim sont peut-être passés inaperçus. Prenez le temps de le calmer avant de lui offrir le sein.

Comportement du nouveau-né après la naissance

La naissance est une expérience physique et psychologique intense pour bébé et ses parents. Bébé était en fusion complète avec sa mère durant la grossesse. La vie autonome demande au bébé naissant une période d’adaptation. Généralement, bébé est mis sur le ventre de sa mère immédiatement après la naissance. Ce contact peau à peau l’aide à s’adapter à sa nouvelle vie. Il lui offre chaleur, sécurité et réconfort. C’est un outil précieux qui peut être pratiqué autant que souhaité.

Bébé est souvent éveillé et actif tout de suite après la naissance. Son réflexe de succion est à son meilleur dans les deux premières heures de vie. La succion le réconforte et lui offre le précieux colostrum, qui lui fournit des protéines, du sucre et des anticorps dont il a besoin. Il tète habituellement une ou deux fois dans les premières quatre à six heures de vie. Son petit estomac est rempli avec quelques gorgées de lait.

Il regarde ses parents, tète et somnole un peu. Certains bébés sont trop fatigués par leur naissance pour téter. S’il ne tète pas au sein, il serait judicieux d’exprimer quelques millilitres de colostrum. Utilisez une cuillère pour les donner à votre bébé. Demandez l’aide de votre infirmière ou sage-femme.

Bébé a besoin de récupérer de sa naissance et les parents aussi. La présence de visiteurs peut nuire au repos et à l’intimité de la nouvelle famille. Profitez de ce moment pour vous reposer en continuant le contact peau à peau avec votre bébé. Il est démontré scientifiquement que ce contact l’aide à récupérer après sa naissance. Suggérez aux visiteurs de plutôt venir vous aider à la maison.

Pendant cette phase de récupération, les périodes d’éveil sont courtes et bébé se rendort rapidement. Les signaux de faim sont souvent subtils et de courte durée. Votre bébé peut même sembler ne pas se réveiller. Profitez des périodes où il a le sommeil plus léger pour le stimuler et tenter de le faire boire. Si bébé ne prend pas le sein, vous pourrez exprimer un peu de colostrum et le lui donner à la petite cuillère. Essayez de suivre le rythme de votre bébé en le gardant en peau à peau ou en évitant de trop le couvrir. Offrez-lui le sein dès qu’il s’éveille.

Pour des raisons de santé, comme l’hypoglycémie, la prématurité ou une naissance difficile, certains bébés ont un rythme et des besoins différents. Le médecin, la sage-femme ou l’infirmière vous dira si c’est le cas pour votre bébé.

La deuxième journée et les tétées groupées

Après avoir récupéré de la naissance, bébé dort moins profondément et est plus actif. Comme il est souvent éveillé, il demande à téter souvent. Ces tétées rapprochées réconfortent bébé et stimulent la production de lait. Elles permettent aussi à votre bébé de se rattraper s’il a moins bu. Ce comportement est surprenant, mais normal et ne signifie pas que vous manquez de lait.

Bébé peut prendre le sein toutes les heures sur une période de quatre à six heures. Il peut aussi alterner chaque sein plusieurs fois dans une même tétée. C’est ce qu’on appelle les tétées groupées et sont plus fréquentes en soirée. La technique de la compression du sein aide souvent durant cette période de tétées rapprochées. Vous pouvez demander à votre infirmière ou à votre sage-femme de vous l’enseigner au besoin, ou le groupe d’entraide à l’allaitement de votre secteur.

Gardez bébé en contact peau à peau après les tétées. C’est un moment privilégié. Le lait de maman nourrit son estomac. La chaleur et la sécurité de vos bras nourrissent son cœur.

Parfois, la mère devient fatiguée et découragée. Elle a l’impression qu’elle ne réussira jamais à dormir. L’aide de l’autre parent ou d’une personne proche est alors primordiale pour encourager la mère et pour consoler bébé en le berçant ou en le promenant. Après une ou deux heures de sommeil, la mère voit les choses d’un meilleur œil.

Cette période est intense, mais passagère.

Partager