Afin de mieux répondre aux besoins des parents d’enfant majeur lourdement handicapé, le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux a annoncé une hausse des heures de services de soutien à domicile (SAD) dispensées dans le cadre de l’allocation directe/chèque emploi-service (AD/CES) prévue pour ces familles, dans le budget 2020-2021.

Cette mesure vise à mieux répondre aux besoins de certains parents vivant sous le même toit que leur enfant majeur lourdement handicapé, en offrant aux familles admissibles un nombre minimal de 20,5 heures de services de SAD par semaine dans le cadre de l’AD/CES. L’actualisation de cette hausse des heures de services de SAD implique également un élargissement des principes d’utilisation de l’AD/CES. Cet élargissement a pour objectif d’offrir, aux parents d’un enfant majeur lourdement handicapé admissible, la possibilité d’être eux-mêmes engagés dans le cadre de l’AD/CES pour dispenser certains services de SAD à leur enfant.

Partager