Risques biologiques

Un risque biologique est lié à l’utilisation ou à l’exposition à certains agents biologiques tels que bactéries, moisissures, virus ou parasites. Microscopiques ou à peine visibles, ils peuvent :

  • Se transmettre par une exposition à des fluides ou à des produits d’origine humaine ou animale;
  • Être présents dans la terre, l’eau contaminée, les poussières et l’air;
  • Se transmettre par le contact avec des humains, des animaux ou des objets infestés.

La liste des risques biologiques peut donc être longue, mais la section Prévention et conseil de santé peut vous renseigner sur certains de ces risques : moisissures, punaises de lits, inondations, expositions au plomb, etc.

Une façon très simple et accessible de réduire ses risques biologiques à domicile concerne l’entreposage et la consommation de nourriture.

Conseils d’hygiène dans la cuisine

  1. Avant et pendant la préparation des repas, bien se laver les mains avec de l'eau et du savon. 
  2. Éviter si possible de préparer les repas si vous avez des symptômes de gastro-entérite.
  3. Si des aliments se répandent dans le réfrigérateur, nettoyer sans tarder avec du détergent les surfaces salies.
  4. À chaque type d’aliment sa planche à découper : en réserver une à la viande et aux poissons crus, et une autre aux produits cuits et aux légumes propres. Une fois les aliments cuits, ne pas réutiliser les plats et ustensiles utilisés pour les transporter crus.
  5. Pour limiter le risque de multiplication des micro-organismes, ne pas conserver les aliments plus de 2 heures à température ambiante avant réfrigération.
  6. Pour la conservation des produits traiteurs, plats cuisinés, pâtisseries à base de crème, ou aliments « très périssables » non préemballés, sur lesquels ne figure pas de date limite de consommation, une durée inférieure à 3 jours est fréquemment recommandée. Demander conseil aux commerçants. 
  7. Maintenir la température à 4°C dans la zone la plus froide du réfrigérateur et vérifier l’étanchéité de ses portes.
  8. La consommation de la viande hachée bien cuite à cœur est recommandée aux jeunes enfants, aux femmes enceintes et aux personnes immunodéprimées pour les protéger des pathogènes.
  9. La consommation de viande ou de poisson cru (en tartare ou carpaccio) et de produits laitiers au lait cru (à l’exception des fromages à pâte cuite pressée comme le gruyère ou le comté) est fortement déconseillée aux enfants, aux femmes enceintes et aux personnes immunodéprimées.

Outils complémentaires

Partager