Feux d’artifice et feux de camp

Tout comme le smog, la fumée produite par les feux d'artifice et les feux de camp contient des particules fines et d'autres composés chimiques. Ces éléments peuvent causer ou aggraver des problèmes de santé chez les personnes exposées directement ou à proximité. À court terme, les principaux symptômes sont les suivants :

  • Irritation des yeux, du nez et de la gorge;
  • Toux;
  • Respiration plus difficile et essoufflement;
  • Déclenchement d’épisodes d’angine et de troubles du rythme cardiaque.

Après une exposition de courte durée, il est peu probable d’observer des effets chez les personnes en bonne santé. Cependant, certaines personnes sont plus susceptibles d’être incommodées, soit les asthmatiques, les personnes présentant des problèmes cardiaques ou souffrant de maladies respiratoires chroniques, les jeunes enfants et les personnes âgées.

Mesures pouvant être prises pour limiter l'exposition à la fumée

Sur le site de l'événement, les spectateurs devraient choisir un emplacement qui est « dos au vent ». Si l'emplacement choisi se trouvait malgré tout touché par la fumée, il est conseillé de se déplacer ailleurs ou de se réfugier à l'intérieur.

À proximité du site de l’événement, si la fumée atteint le voisinage, les résidents devraient, jusqu’à la disparition des odeurs :

  • Demeurer à l'intérieur ou limiter le temps passé à l'extérieur;
  • Fermer les fenêtres, dans la mesure où la température ambiante le permet;
  • Mettre le système de ventilation mécanique (ex. : échangeur d'air) en mode de recirculation;
  • Prendre la médication appropriée en cas de symptômes (pour les patients bénéficiant déjà d'un traitement).
Partager