Colonoscopie virtuelle en tomodensitométrie

La colonoscopie virtuelle est un examen de dépistage très sophistiqué réalisé en tomodensitométrie visant à détecter les lésions du gros intestin ou côlon. Cet examen permet de visualiser en deux ou en trois dimensions la paroi interne du côlon. La colonoscopie virtuelle est l’option préférée d’imagerie médicale du côlon entier, après une colonoscopie traditionnelle incomplète.

Déroulement de l’examen

L’examen est réalisé par un technologue en imagerie médicale. Avant de débuter l’examen, le technologue remplit un questionnaire préalable avec le patient, puis celui-ci est installé sur la table d’examen.

La première étape consiste à introduire une petite canule munie d’un ballonnet à l’intérieur du rectum. Ensuite, nous remplissons le gros intestin avec du gaz carbonique (CO2) à l’aide d’un insufflateur. Pendant le remplissage, le patient fait un tour sur lui-même pour assurer une bonne dispersion du gaz. Une fois le côlon bien distendu, nous procédons à deux acquisitions d’images; une sur le dos et une sur le ventre. Puis l’examen est terminé : nous retirons la canule et le patient peut aller à la salle de bain.

L’utilisation du CO2, au lieu de l’air ambiant, est une nouvelle technique qui améliore considérablement le confort du patient puisque le CO2 a la propriété d’être réabsorbé presque instantanément par le côlon.

Le jour de la colonoscopie virtuelle, le patient peut se sentir affaibli, non pas à cause de l’examen, mais plutôt à cause de la préparation stricte qui dure trois jours. Pour contrer cette sensation, le patient peut prévoir une collation à prendre immédiatement après l’examen. Par la suite, le patient est en mesure de reprendre ses occupations normales. Finalement, les images sont analysées par un radiologiste à partir d’un logiciel sophistiqué qui permet de voir l’intérieur du gros intestin. Le radiologiste rédige un rapport qui est acheminé au(x) médecin(s) qui a (ont) demandé l’examen. 

Préparation à l’examen

La colonoscopie virtuelle requiert une préparation spéciale pour vider et nettoyer le côlon avant la procédure. La qualité de la colonoscopie virtuelle dépend largement de la qualité de la préparation.

Pour obtenir les meilleurs résultats, le patient doit suivre la préparation à la lettre et ne faire aucun changement ou substitution sans l’accord d’un médecin. La préparation commence trois jours avant l’examen. Le patient doit suivre une diète sans résidus pendant deux jours et une diète liquide avec laxatifs la troisième journée. Pendant les trois jours de préparation, le patient doit boire beaucoup de liquide. Finalement, le patient doit être à jeun le matin de l’examen. Pour l’examen, le patient doit être en jaquette et nous devons lui installer un soluté.

Dose de radiation

La colonoscopie virtuelle est aujourd'hui possible grâce à plusieurs avancées technologiques qui ont permis d’améliorer grandement les tomodensitomètres au cours des dernières années. Malheureusement, pour des raisons techniques, ces appareils de nouvelle génération (multibarettes) sont beaucoup plus irradiants. Toutefois, les constructeurs d’appareils médicaux, sensibilisés à ces problèmes d’irradiation, mettent sur le marché de nouvelles technologies permettant de travailler avec des doses de rayonnement plus petites. Par exemple, de multiples examens tomodensitométriques sont effectués avec des protocoles à faible dose. De plus, les technologues en imagerie médicale sont formés pour réduire le plus possible la quantité de radiation sans toutefois nuire à la qualité des images.

Enregistrement et conservation des images

Les images obtenues lors d’un examen de tomodensitométrie sont numériques. Elles peuvent donc être archivées dans des systèmes informatiques et de gestion de renseignements médicaux (PACS, RIS).

Partager