Urographie intraveineuse

Seules les silhouettes des deux reins et de la vessie sont visibles sur une radiographie de l’abdomen. Les voies urinaires ne sont pas visibles, car elles se confondent avec les autres tissus mous de l’abdomen. De plus, l’urine n’est pas visible aux rayons X. Alors, pour visualiser le système urinaire, il faut injecter un produit de contraste iodé par une veine. L’élimination du produit de contraste par les reins permet de visualiser les reins, les uretères et la vessie. L’urographie intraveineuse consiste donc simplement en quelques radiographies standards de l’abdomen réalisées après l’injection du produit de contraste.

De nos jours, l’urographie est effectuée plus rarement, car la tomodensitométrie la remplace avantageusement pour plusieurs indications. L’urographie est encore prescrite pour certains renseignements cliniques précis et, dans les milieux où la tomodensitométrie n’est pas facilement accessible, elle rend encore de précieux services. Comme l’examen requiert l’utilisation d’un produit de contraste à base d’iode, il est important que le patient avise le médecin ou les technologues s’il présente une allergie à ce produit. Il doit aussi les aviser s’il souffre d’insuffisance rénale

Préparation à l’examen

Pour se préparer à passer une urographie intraveineuse, le patient doit :

  • Prendre une bouteille d’ASEPTA après le souper, la veille de la date prévue de l’examen;
  • Être à jeun (pas de solide, vous pouvez boire un peu) deux heures avant l’heure prévue de l’examen.

Le patient peut prendre ses médicaments avec un peu d’eau.

Déroulement de l’examen

L’examen est effectué par un technologue en imagerie médicale. Avant de débuter, le technologue remplit avec le patient un questionnaire préalable et lui demande d’aller uriner. Le patient est ensuite installé sur le dos sur la table d’imagerie. Une voie veineuse est installée, généralement au pli du coude. Elle permet l’injection du produit de contraste iodé.

Les images à faire pour une urographie peuvent ressembler à la séquence qui suit :

  • Une image pré-injection;
  • Des images 3, 5, 10 et 15 minutes après l’injection.

Chez les hommes de plus de 50 ans, nous vérifierons si la vessie se vidange correctement en effectuant une image postmictionnelle. Lorsque l’examen est terminé, toutes les images enregistrées sont analysées par un radiologiste, qui rédige un rapport. Ce rapport est acheminé au(x) médecin(s) qui a (ont) demandé l’examen. Après une urographie intraveineuse, le patient peut retourner à ses occupations.

Dose de radiation

Pour faire les radiographies dans une urographie intraveineuse, nous utilisons une certaine quantité de rayons X. La quantité dépend, entre autres, de l’épaisseur de la structure à radiographier. Les technologues et les radiologistes sont formés pour diminuer le plus possible la dose de radiation sans toutefois nuire à la qualité des images.

Enregistrement et conservation des images

Les images sont numériques et elles sont conservées dans le dossier radiologique du patient.

Partager