Phlébographie

La phlébographie est un examen radiologique des veines après injection d’un produit de contraste iodé. Elle concerne le plus souvent les membres inférieurs. Cet examen est effectué pour détecter un caillot dans les veines profondes ou pour s’assurer que les veines profondes sont en bon état lorsqu'une opération des varices (veines superficielles) est prévue.

La phlébographie des membres supérieurs peut être nécessaire pour déterminer le meilleur accès pour la création d’une fistule artério-veineuse, en vue de dialyse.

Pour réaliser cet examen, nous utilisons la radioscopie (visualisation des organes en mouvement grâce aux rayons X) et la radiographie standard. Comme l’examen requiert l’utilisation d’un produit de contraste à base d’iode, il est important que le patient avise le médecin ou les technologues s’il présente une allergie à ce produit ou de l’insuffisance rénale. De nos jours, la phlébographie est effectuée beaucoup plus rarement, car le doppler veineux (échographie) la remplace avantageusement pour la plupart des indications.

Préparation à l’examen

Pour se préparer à passer une phlébographie, le patient doit cesser de manger deux heures avant l’examen. Cependant, il peut prendre ses médicaments et boire normalement.

Déroulement de l’examen

La phlébographie est effectuée par un radiologiste, assisté par un technologue en imagerie médicale. Avant de débuter, le technologue remplit avec le patient un questionnaire préalable et il lui demande d’aller uriner. Nous procédons ensuite à l’installation d’une voie veineuse, sur le dessus du pied pour le membre inférieur ou sur le dos de la main pour un membre supérieur. La voie veineuse permet l’injection du produit iodé.

Après, le patient est positionné pour l’examen. Le radiologiste place un garrot à la cheville ou au poignet. Il commence l’injection du produit iodé et suit la progression du liquide dans les veines du membre à l’aide de la radioscopie.

Lorsque la coloration des veines est adéquate, il demande au technologue de prendre des radiographies. Lorsque l’examen est terminé, toutes les images sont analysées par le radiologiste, qui rédige un rapport. Ce rapport est acheminé au(x) médecins(s) qui a (ont) demandé l’examen. Après une phlébographie intraveineuse, le patient peut retourner à ses occupations.

Dose de radiation

Pour la radioscopie et la radiographie standard, nous utilisons une certaine quantité de rayons X. La quantité dépend de ce que nous voulons obtenir, des produits de contraste utilisés et de l’épaisseur de la structure à radiographier. Les technologues et les radiologistes sont formés pour diminuer le plus possible la dose de radiation sans nuire à la qualité des images.

Enregistrement et conservation des images

Les images en mouvement produites avec la radioscopie ne sont pas conservées. Par contre, au cours d’un examen qui utilise la radioscopie, nous prenons plusieurs radiographies numériques qui, elles, sont conservées dans le dossier radiologique du patient.

Complications

Il peut arriver que le patient développe une réaction allergique au produit de contraste utilisé (iode). Les effets possibles sont des rougeurs cutanées, de l’enflure, des démangeaisons. Si vous faites une réaction allergique à l’iode, il est recommandé d’aller consulter votre médecin de famille ou votre pharmacien. Il pourra vous prescrire un médicament qui atténuera les effets de votre allergie (exemple : Benadryl). Également, nous vous demandons d’appeler à l’Hôtel-Dieu de Lévis, en imagerie médicale, au 418 835-7121, poste 7901 pour que nous puissions inscrire cette allergie à votre dossier médical.

  • Dans le futur, il sera important pour vous d’aviser tout médecin qui pourrait vous prescrire un examen avec injection d’iode en imagerie médicale. Il devra, à ce moment, vous remettre une prescription de cortisone (Prednisone) que vous devrez prendre avant de vous présenter à votre rendez-vous.
Partager