Lavement baryté double contraste

L’examen radiologique appelé lavement baryté double contraste (DC) vise l’exploration du gros intestin (côlon) à l’aide de deux produits de contraste : le baryum et l’air. Les deux produits sont introduits dans l’intestin par voie rectale à l’aide d’une canule (petit tube). Pour réaliser cet examen, nous utilisons la radioscopie (visualisation des organes en mouvement grâce aux rayons X) et des radiographies standards.

Préparation à l’examen

Pour passer un lavement baryté DC, nous demandons au patient de suivre une diète très stricte qui commence la veille de l’examen. Cette diète a pour but de vidanger le côlon pour permettre une bonne visualisation de la paroi intestinale.

Le matin de l’examen, le patient doit être à jeun. Le patient peut, par contre, prendre ses médicaments avec un peu d’eau. Une mauvaise préparation peut nécessiter la reprise de l’examen.

La description de la préparation apparaît sur la requête d’examen. Elle est remise au patient par le médecin qui prescrit l’examen. Il existe une préparation allégée pour les enfants de 12 ans et moins.

Déroulement de l’examen

Une radiographie standard ne peut pas démontrer des lésions situées sur la paroi interne ou muqueuse de l’intestin. La muqueuse est le lieu où naissent les polypes et les cancers. Pour qu’elle puisse être examinée, la muqueuse doit être tapissée par un produit de contraste opaque aux rayons X. Pour y arriver, le radiologiste introduit un peu de baryum et de l’air à l’aide d’un dispositif d’injection. Par la suite, le radiologiste demande au patient de tourner sur lui-même pour s’assurer que le baryum se colle bien à la paroi de tout le côlon. Enfin, il reste à prendre des images dans différentes positions pour examiner toutes les parties du gros intestin.

Au cours de l’examen, un technologue en imagerie médicale assiste le radiologiste et aide le patient pour les différentes manœuvres.

Pendant l’examen, le patient peut se sentir ballonné, ce qui peut provoquer un certain niveau d’inconfort. Certains patients ressentent aussi des crampes intestinales. L’examen est décrit comme désagréable, mais il ne devrait pas être douloureux.

Lorsque l’examen est terminé, toutes les images enregistrées sont analysées par un radiologiste, qui rédige un rapport. Ce rapport est acheminé au(x) médecin(s) qui a (ont) demandé l’examen. Après un lavement baryté DC, le liquide et l’air sont évacués par les voies naturelles.

Le patient peut retourner à ses occupations, mais il est recommandé de boire beaucoup, car le baryum peut causer de la constipation. Dans les jours qui suivent l’examen, il est normal que le patient retrouve dans ses selles des résidus de baryum (substance blanchâtre).

Si, dans les deux semaines qui suivent un lavement baryté DC, le patient doit passer d’autres examens d’imagerie, il doit prévenir le technologue. Des résidus de baryum pourraient nuire aux examens.

Dose de radiation

Pour la radioscopie et pour les radiographies standards, nous utilisons une certaine quantité de rayons X. La quantité dépend de ce que nous voulons obtenir, des produits de contraste utilisés et de l’épaisseur de la structure à radiographier. Les appareils de radioscopie sont munis de systèmes spéciaux qui permettent de produire des images en mouvement avec très peu de rayons X. Pour ce qui est des images statiques, la quantité de radiation utilisée est semblable à celle utilisée avec les appareils de graphie standard. Les technologues et les radiologistes sont formés pour diminuer le plus possible la dose de radiation sans toutefois nuire à la qualité des images.

Enregistrement et conservation des images

Les images en mouvement produites avec la radioscopie sont rarement conservées. Par contre, au cours d’un examen qui utilise la radioscopie, nous prenons plusieurs radiographies numériques qui, elles, sont conservées dans le dossier radiologique du patient.

Partager