Cystographie mictionnelle

L’examen radiologique appelé cystographie mictionnelle permet de chercher une anomalie de la morphologie de la vessie, un reflux urinaire vésico-urétéral ou une obstruction à la vidange de la vessie.

Chez les enfants, le but principal de l’examen est de vérifier s’il y a reflux vésico-urétéral, c’est-à-dire un retour permanent ou intermittent de l’urine de la vessie vers les reins. Le reflux urinaire est la conséquence d’un défaut de la valve anti-reflux physiologique à la jonction de l’uretère sur la vessie. Pour visualiser la vessie et les uretères, nous utilisons un produit de contraste à base d’iode.

Il est important que le patient avise le médecin ou les technologues s’il présente une allergie à ce produit. Pour réaliser la cystographie mictionnelle, nous nous servons de la radioscopie (visualisation des organes en mouvement grâce aux rayons X) et des radiographies standards.

Préparation à l’examen

Pour passer une cystographie mictionnelle, il n’y a aucune préparation particulière.

Déroulement de l’examen

Pour visualiser l’intérieur de la vessie et les uretères, nous devons utiliser un produit de contraste, que nous introduisons dans la vessie à l’aide d’une sonde urinaire. L’installation de la sonde est faite juste avant l’examen et celle-ci est maintenue en place avec du diachylon ou à l’aide d’un ballonnet intégré à la sonde. Le matériel utilisé diffère selon l’âge du patient.

Une fois la sonde en place, l’examen peut débuter. Le patient est couché sur la table d’imagerie. La sonde est branchée à un soluté contenant le produit de contraste et nous commençons le remplissage de la vessie. Le radiologiste ou le technologue surveille le remplissage à l’aide de la radioscopie. Lorsque le patient a une forte envie d’uriner, nous retirons la sonde, nous positionnons le patient et nous lui demandons d’uriner. Pendant la miction, nous vérifions à l’aide de la radioscopie si tout se passe normalement et nous prenons des radiographies au besoin. L’examen se termine quand la vessie est vide. Par la suite, toutes les images enregistrées sont analysées par un radiologiste qui rédige un rapport. Ce rapport est acheminé au(x) médecins(s) qui a (ont) demandé l’examen.

Après une cystographie mictionnelle, le patient peut retourner à ses occupations, mais il est recommandé de boire beaucoup afin de diminuer la sensation de brûlure qui pourrait survenir au moment de la première fois à uriner après l’examen.

Dose de radiation

Pour la radioscopie et pour les radiographies standards, nous utilisons une certaine quantité de rayons X. La quantité dépend de ce que nous voulons obtenir, des produits de contraste utilisés et de l’épaisseur de la structure à radiographier. Les technologues et les radiologistes sont formés pour diminuer le plus possible la dose de radiation sans toutefois nuire à la qualité des images.

Enregistrement et conservation des images

Les images en mouvement produites avec la radioscopie ne sont pas conservées. Par contre, au cours d’un examen qui utilise la radioscopie, nous prenons plusieurs radiographies numériques qui, elles, sont conservées dans le dossier radiologique du patient.

Partager