Arthrographie en résonance magnétique (Arthro IRM)

En général, un examen de résonance magnétique donne suffisamment d’information pour répondre au questionnement du médecin traitant. Toutefois, dans le cas des articulations, par exemple le genou et l’épaule, il arrive que l’examen de base ne convienne pas pour trouver la maladie recherchée. Nous devons alors faire une arthrographie en résonance magnétique. Cet examen consiste à prendre des images après avoir injecté un produit de contraste à base de gadolinium et un produit de contraste iodé dans l’articulation. Il est important que le patient avise le médecin ou les technologues s’il présente une allergie à l’un ou l’autre de ces produits.

Les principes généraux d’un examen d’IRM s’appliquent.

Préparation à l’examen

Pour cet examen, le patient doit revêtir une jaquette et suivre toutes les consignes de préparation en lien avec la résonance magnétique. Il n’a pas besoin d’être à jeun et peut prendre ses médicaments.

Déroulement de l’examen

Pour débuter l’examen, le patient est amené en salle de radioscopie. Le radiologiste utilise la radioscopie pour le guider lors de l’injection du produit de contraste. La ponction est pratiquée de façon stérile. La première étape consiste donc à préparer le matériel et l’endroit de la ponction. La peau est badigeonnée avec un produit et des champs stériles sont placés par-dessus le patient. Après l’injection, le technologue termine l’examen en nettoyant la peau et en appliquant un pansement adhésif à l’endroit de la ponction.

À son retour en IRM, le technologue en imagerie médicale installe le patient sur la table d’examen et la prise d’images commence.

Après l’examen, le patient doit éviter de faire certains mouvements pour une période de 24 heures. Les mouvements à éviter dépendent de l’articulation examinée et c’est le technologue qui informe le patient à ce sujet.

Lorsque l’examen est terminé, le radiologiste rédige un rapport qui est acheminé aux médecins qui ont demandé l’examen.

Dose de radiation

Comme l’imagerie par résonance magnétique n’utilise pas de rayons X, il n’y a aucune dose de radiation. Toutes les précautions nécessaires en lien avec le magnétisme sont prises, donc l’examen d’IRM est très sécuritaire.

Enregistrement et conservation des images

Les images obtenues lors d’un examen IRM sont numériques. Elles peuvent donc être archivées dans des systèmes informatiques et de gestion de renseignements médicaux.

Partager