Embolisation de varicocèle

Qu’est-ce qu’une varicocèle?

Une varicocèle est une dilatation des veines situées autour du testicule. La dilatation est la conséquence d’un mauvais fonctionnement des valves anti-reflux de la veine spermatique. Elle peut même être impliquée dans l’infertilité masculine et surtout causer des douleurs et de l’inconfort.

Qu’est-ce qu’une embolisation de varicocèle?

L’embolisation de varicocèle est un examen réalisé par un médecin radiologiste sur le département d’imagerie médicale. L’intervention nécessite l’utilisation de rayons X. L’équipe radiologique prend tous les moyens pour maintenir au minimum l’exposition aux rayons X en appliquant les techniques de radioprotection recommandées.

L’intervention consiste à effectuer un blocage, aussi appelé embolisation, de la veine défectueuse afin de rediriger le sang vers d’autres veines et ainsi assurer une meilleure circulation sanguine.

Avant l’examen

Les examens d’embolisation de varicocèle se font sur rendez-vous et le patient se présente à l’Unité de médecine de jour (UMJ) où il est accueilli par le personnel infirmier. Un sédatif par voie intraveineuse peut être administré à l’occasion.

Pendant l’examen

Le patient est couché sur le dos. Le radiologiste explique l’examen au patient et introduit ensuite un cathéter dans la veine fémorale, dans la région de l’aine, après une anesthésie locale. Le cathéter est dirigé sous radioscopie jusqu'à la veine spermatique gauche. La veine spermatique est ensuite obstruée par du matériel non résorbable et non ferromagnétique (un coïl : un fil pelucheux en forme de spirale). Une opacification de contrôle permet de vérifier l’obstruction de la veine spermatique gauche et de déceler d’éventuelles veines collatérales qui, le cas échéant, peuvent nécessiter un complément d’embolisation.

Après l’examen

Le cathéter est retiré. Une pression est appliquée par le technologue sur la veine pendant quelques minutes. Un pansement est mis en place.

Recommandations post-embolisation de varicocèle :

  1. Activités restreintes jusqu'au coucher.
  2. Reprise des activités le lendemain.
  3. Enlever le pansement le lendemain.

Complications

Échec de la procédure. Il est rare, mais peut survenir dans trois cas :

  • Variante anatomique à l’origine de la veine spermatique. Certaines variantes rendent le cathétérisme de la veine spermatique très difficile, voire impossible.
  • La veine spermatique dispose de valves anti-reflux efficaces, mais seulement proche de son origine dans la veine rénale. Dans ce cas, il est souvent impossible de cathétériser la veine pour l’emboliser.
  • Rarement, certaines complications peuvent être associées à cet examen. Celles-ci sont expliquées par le médecin avant la procédure.
  • Il peut arriver que le patient développe une réaction allergique au produit de contraste utilisé (iode). Les effets possibles sont des rougeurs cutanées, de l’enflure, des démangeaisons. Si vous faites une réaction allergique à l’iode, il est recommandé d’aller consulter votre médecin de famille ou votre pharmacien. Il pourra vous prescrire un médicament qui atténuera les effets de votre allergie (exemple : Bénadryl).
  • Également, nous vous demandons d’appeler à l’Hôtel-Dieu de Lévis, en imagerie médicale, au 418 835-7121, poste 7901 pour que nous puissions inscrire cette allergie à votre dossier médical.
  • Dans le futur, il sera important pour vous d’aviser tout médecin qui pourrait vous prescrire un examen avec injection d’iode en imagerie médicale. Il devra, à ce moment, vous remettre une prescription de cortisone (Prednisone) que vous devrez prendre avant de vous présenter à votre rendez-vous.
Partager