Biopsie pulmonaire à l’aiguille en radiologie

De nombreux problèmes pulmonaires nécessitent une biopsie pour établir un diagnostic. Plusieurs types de biopsie existent et l’une des plus fréquemment utilisées est la biopsie à l’aiguille sous guidage radiologique.

Qu’est-ce que la biopsie pulmonaire à l’aiguille sous guidage radiologique?

La procédure, qui est effectuée par un radiologiste, consiste à obtenir un petit fragment de tissu pulmonaire à l’aide d’une aiguille. Les prélèvements ainsi obtenus sont par la suite analysés en laboratoire par un pathologiste à l’aide d’un microscope. Cette procédure permet la plupart du temps d’établir un diagnostic sans avoir recours à une intervention chirurgicale.

Comment se déroule l’examen?

La biopsie pulmonaire est effectuée au département de radiologie. Le radiologiste utilise certains appareils pour guider son aiguille permettant d’atteindre l’anomalie pulmonaire suspectée. Il peut ainsi utiliser la tomodensitométrie (CT, TACO), la fluoroscopie et parfois l’échographie pour se guider. Il procédera à une désinfection cutanée suivie d’une anesthésie locale puis avancera progressivement une aiguille pour atteindre l’anomalie pulmonaire. Vous devrez demeurer immobile et bien suivre les consignes pendant l’examen qui dure environ 30 minutes.

Est-ce douloureux?

La première piqûre, qui consiste en une anesthésie locale, peut provoquer un léger inconfort qui ne dure que quelques secondes.

Complications

Toute intervention sur le corps humain, même dans des conditions de compétence et de sécurité maximales, comporte certains risques. La grande majorité du temps, il n’y a aucune complication à la biopsie pulmonaire. Il arrive parfois qu’une petite fuite d’air provenant de votre poumon survienne au moment du retrait de l’aiguille. Ceci est habituellement sans conséquence. Rarement, cette fuite d’air peut entraîner un essoufflement et des douleurs à la respiration, ce qui pourrait nécessiter l’insertion d’un petit tube (drain) au thorax pour traiter cette condition qui s’appelle un pneumothorax. Après la biopsie, des radiographies pulmonaires seront effectuées pour s’assurer que vous n’ayez pas ce type de complication avant votre départ. Il arrive rarement que certaines personnes puissent cracher un peu de sang pendant et après la biopsie. Il s’agit habituellement d’un phénomène transitoire ne nécessitant pas de traitement spécifique.

Combien de temps devrais-je rester à l’hôpital?

Une fois la biopsie effectuée, vous devrez habituellement rester sous observation pour une période allant de deux à quatre heures. Une fois à la maison, il est suggéré d’éviter tout effort physique pour 24 heures et de consulter à l’urgence si vous présentez tout nouvel essoufflement, douleur thoracique ou à l’épaule du côté où la biopsie a été effectuée.

Suivi médical

Une fois la biopsie pulmonaire effectuée, c’est le laboratoire de pathologie qui enverra le résultat des analyses à votre médecin. Cela peut prendre jusqu'à deux semaines avant que votre médecin reçoive ces résultats. Vous devrez donc prendre entente avec le médecin ayant prescrit votre biopsie afin que ce dernier en assure le suivi.

Partager