Il est fréquent de ressentir de la tristesse, de l’anxiété ou de l’impuissance face à cette nouvelle réalité. Vous pouvez vous sentir désorienté, dépossédé de votre environnement, loin de votre entourage familier et avoir peur de déranger et de demander trop. Vos proches peuvent vous aider à traverser cette nouvelle étape de vie. Au besoin, n’hésitez pas à en parler à une personne de confiance au sein du personnel de notre équipe.

 Un changement de milieu de vie suscite une multitude d’émotions d’intensité variable pour chacun. Vivre en cohabitation apporte aussi des défis. Chez une personne présentant des atteintes cognitives, l’intensité et l’apparition de nouveaux comportements pourraient se manifester. Une période d’adaptation est nécessaire pour chaque personne afin qu’elle puisse se créer de nouveaux repères et retrouver une routine sécurisante.

Voici quelques moyens pour bien traverser cette étape :

  • Discutez de la situation avec votre famille et partagez ce que vous ressentez avec des personnes ayant elles-mêmes un proche hébergé;
  • Développez une collaboration avec le personnel, dont le préposé accompagnateur, afin de créer un climat de confiance, et parlez-lui de vos sentiments;
  • Participez à des groupes d’entraide (ex. : Société d’Alzheimer);
  • Discutez avec l’intervenant social si votre adaptation s’avère plus difficile, il pourra vous aider à trouver des pistes de réconfort;
  • Faites des activités qui vous ressourcent.

Vos proches peuvent vous aider à traverser cette nouvelle étape de vie, mais ils peuvent aussi vivre beaucoup d’émotions pendant et après votre admission en CHSLD. Accueillez-les sans jugement.

Voici quelques moyens à suggérer aux proches pour faciliter votre adaptation à votre nouveau milieu de vie :

  • Visitez-moi, amenez mes petits-enfants et faites des sorties extérieures avec moi.
  • Aidez-moi à personnaliser ma chambre, visitez le CHSLD et les lieux avec moi.
  • Procurez-moi du matériel pour m’occuper et pour agrémenter mes temps de loisirs.
  • Faites des activités avec moi (repas, jeux, aller ensemble aux activités du centre).
  • Participez à mes soins (confort, coiffure et manucure).
  • Parlez-moi de l’actualité, donnez-moi des nouvelles de la famille, partagez avec moi des souvenirs.
  • Mettez l’accent sur tout ce que votre proche peut faire, stimulez l’accomplissement de certaines activités.
  • Écoutez mes malaises et mes revendications, aidez-moi à chercher des solutions.
  • Répondez franchement à mes questions.
  • Soutenez-moi dans l’expression de mes malaises et de mes préoccupations auprès de l’équipe du CHSLD.
Partager