Déficience auditive

Limitations sur le plan de l'audition ou difficultés reliées à la présence d'acouphènes dérangeants? Le programme déficience auditive s’adresse à vous.

Services offerts à la suite de l’évaluation de vos besoins :

  • Activités individuelles et de groupe;
  • Attribution d'aides de suppléance à l'audition comme le système MF, le téléphone amplifié, le système de contrôle de l'environnement;
  • Orientation vers un mode de communication correspondant à votre besoin, que ce soit l'oralisme, la langue des signes québécoise, le français signé ou la lecture labiale.

Apprivoiser son acouphène

L’acouphène, c’est quoi?

Il s’agit d’une sensation auditive d’un bruit perçu sans stimulation sonore extérieure, dans une oreille ou les deux, ou dans la tête, de façon continue ou intermittente, pouvant varier en intensité (force). L’acouphène est la plupart du temps associé à une perte auditive. Il peut prendre plusieurs formes :

  • Sifflement;
  • Bourdonnement;
  • Bruit de vent, de vagues;
  • Bruit pulsatile;
  • Bruit près de lignes à haute tension.

Quelques vérités

L’acouphène n’est pas une maladie imaginaire. Il est relié à un dérèglement dans le système auditif. Ce n’est pas un phénomène récent puisqu’il est décrit depuis l’antiquité. Souvent, les gens ne vous croient pas, c’est un mal invisible. Heureusement, la reconnaissance de ce problème a progressé. Les intervenants sont davantage sensibilisés à ce problème.

Oui, vous pouvez vous en sortir, il y a quelque chose à faire.

Pourquoi ai-je un acouphène?

Il est difficile de déterminer les causes précises à l’acouphène. Tout ce que nous pouvons affirmer, c’est que l’acouphène est un symptôme qui résulte d’un dérèglement du fonctionnement du système auditif. Outre les maladies de l’oreille, certains problèmes de santé peuvent être accompagnés d’un acouphène et plusieurs facteurs peuvent contribuer au développement ou au maintien de ce dernier.

Parmi les causes connues et les facteurs d’influence possibles, notons quelques exemples :

  • Maladie de Ménière, otosclérose, otite, labyrinthite;
  • Surdité causée par l’âge, traumatisme sonore, expositions répétées au bruit;
  • Problèmes liés à la tête et au cou : arthrose cervicale, problèmes dentaires, migraines;
  • Problèmes cardio-vasculaires : hypertension artérielle, cholestérol anormal;
  • Problèmes du système nerveux central : traumatisme cranio-cérébral, méningite, sclérose en plaques, accident vasculaire cérébral (AVC);
  • Médicaments et autres traitements : chimiothérapie, radiothérapie, anesthésie;
  • Habitudes de vie : stress, alcool, tabagisme, épuisement émotionnel, consommation élevée de gras, sel, café, sucre.

Suis-je seul?

Selon Acouphènes Québec, 10 % de la population adulte présente un acouphène. Parmi celle-ci, 25 % en est dérangée. C’est un motif fréquent de consultation en otorhino-laryngologie (ORL).

Comment je vis avec l’acouphène?

L’invisibilité du problème le rend encore plus mystérieux et envahissant pour ceux qui en souffrent. C’est la qualité de vie qui est diminuée : sommeil perturbé, difficulté de concentration, irritabilité, fatigue, isolement, obstacle à la détente, augmentation du stress, désespoir. L’entourage se sent souvent impuissant à l’égard des réactions de la personne présentant un acouphène.

Pourquoi suis-je dérangé?

C’est bien connu, il existe une grande différence individuelle en matière de dérangement produit par l’acouphène. Pour certains, il est bien toléré alors que pour d’autres, il engendre beaucoup de souffrance. Pourquoi?

Lorsque nous recevons une stimulation sonore, notre cerveau procède à un filtrage de cette information et lui accorde une signification particulière. Selon l’interprétation qu’il en fait, il peut y associer une émotion négative ou positive.

Il en est de même lors de l’apparition de l’acouphène. Dans ce cas, le cerveau peut l’interpréter comme étant un bruit inconnu, incompris, déplaisant et inconfortable. Il peut y associer une émotion négative (ex. : Pourquoi ce son? Est-ce que ça va durer longtemps?). Cette émotion peut provoquer des réactions diverses : inquiétude, angoisse, irritabilité, stress.

Dans le cas d’un acouphène dérangeant

Ces réactions sont maintenues dans le temps et entretiennent la perception négative de l’acouphène. Il s’agit d’un processus d’apprentissage. L’inconfort a laissé une trace dans notre cerveau, de sorte que dès que nous écoutons l’acouphène, nous réactivons ce processus.

Est-ce vrai qu’il n’y a rien à faire?

Non! Même si dans la grande majorité des cas d’acouphène il n’y a pas de cause traitable, il y a des interventions reconnues qui aident la personne à mieux vivre avec l’acouphène. Les recherches actuelles et l’expérience clinique ont clairement démontré qu’il est possible de diminuer le dérangement lié aux acouphènes en acquérant des moyens de gestion, de contrôle et d’adaptation à cette condition difficile. De tels outils aident la personne à agir efficacement sur le dérangement qu’elle vit.

Quels services puis-je obtenir?

Le Service en déficience auditive du programme déficience physique du CISSS de Chaudière-Appalaches propose un modèle d’intervention en acouphène. Il vise le développement d’habiletés pouvant aider la personne à mieux gérer le dérangement occasionné par l’acouphène et, par conséquent, améliorer sa qualité de vie. Ces services sont offerts sur une base individuelle et en groupe, par une équipe d’intervenants (audiologiste, psychologue, travailleur social).

Quelques trucs à utiliser

  • Consulter son médecin afin d’éliminer les causes médicales possibles;
  • Enrichir son environnement sonore à l’aide de bruits présents dans son quotidien (ex. : télévision, ventilateur, fontaine d’eau, bruits de la nature);
  • Réduire sa consommation de gras, sel, café, épices, boissons gazeuses, chocolat et alcool;
  • Protéger ses oreilles lors d’une exposition prolongée aux bruits de forte intensité;
  • Utiliser une bonne technique de relaxation afin de diminuer les effets du stress sur le corps et l’esprit;
  • Partager son problème avec d’autres personnes.

Que dois-je faire pour obtenir les services?

Communiquer avec l’accès centralisé :
Tél. : 1 855 256-2737 | 418 761-2737
ATS : 418 380-2089
accescentralise.crdpca@ssss.gouv.qc.ca

Partager