Préparation pour une coloscopie longue – Hôpital de Montmagny

Qu’est-ce qu’une coloscopie longue?

C’est un examen pour visualiser l’intérieur du gros intestin (côlon) en insérant un tube flexible muni d’une caméra et d’une lumière. La coloscopie sert à chercher des anomalies responsables de vos symptômes et permet le dépistage de polypes ou de cancer. Elle permet aussi d’effectuer des prélèvements de tissus (biopsies) et d’enlever des polypes.

Y a-t-il une alternative à la coloscopie?

La coloscopie longue est le meilleur examen pour visualiser l’intérieur du gros intestin. Toutefois, aucun examen n’est parfait, il arrive que des polypes ou des cancers ne soient pas détectés. L’alternative est la coloscopie virtuelle, qui se fait avec un appareil de tomodensitométrie. La coloscopie virtuelle permet un bon examen du côlon, mais ne permet pas d’effectuer de biopsie ni d’enlever les polypes. La coloscopie longue sera donc quand même nécessaire si des polypes sont trouvés.

Préparation

Est-ce que je peux prendre mes médicaments?

  • Comprimés de fer : vous devez les cesser cinq jours avant l’examen.
  • Anticoagulants et antiplaquettaires (médicaments pour éclaircir le sang, comme Coumadin, Plavix, Pradaxa, Xarelto, Eliquis et autres) : la plupart des coloscopies peuvent être réalisées sans avoir à cesser ces médicaments. Toutefois, si le médecin en décide autrement, le Service d’admission vous précisera quel médicament cesser et pour combien de jours lorsqu’il vous appellera pour vous donner votre rendez-vous.
  • Aspirine (AAS ou ASA) : vous ne devez pas la cesser.
  • Tous les autres médicaments : vous devez les prendre comme à l’habitude, même le matin de l’examen.

Que faire si vous êtes diabétique?

  1. N’oubliez pas d’en aviser le Service d’admission afin que votre examen soit planifié en avant-midi.
  2. Si vous prenez des médicaments pour le diabète (hypoglycémiants) :

    • Prenez-les normalement la veille de l’examen.
    • Ne les prenez pas le matin de l’examen.
    • N’oubliez pas de prendre vos autres médicaments.

  3. Si vous prenez de l’insuline :

    • Prenez seulement la moitié de la dose la veille de l’examen au souper et/ou au coucher.
    • Ne prenez pas d’insuline le matin de l’examen.
    • Surveillez votre glycémie dans la journée précédant l’examen. Vous pouvez diminuer encore plus vos doses si vos glycémies sont trop basses.
    • Apportez votre insuline à l’hôpital le jour de l’examen.

  4. Communiquez avec l’infirmière préopératoire si vous avez des questions : 418 248-0630, poste 2218

Que devez-vous cesser de manger?

Cessez ces aliments cinq jours avant l’examen :

  • Les graines de lin;
  • Les légumes crus;
  • Les légumineuses.

Que devez-vous vous procurer chez votre pharmacien? (aucune prescription n’est nécessaire)

  • Une solution de préparation intestinale (type Colyte, PegLyte ou GoLytely) (Suivre les instructions pour diluer le produit dans quatre litres d’eau. Vous pouvez le réfrigérer pour améliorer le goût.);
  • Trois comprimés de 5 mg de Dulcolax (bisacodyl);
  • Une liste a jour de vos médicaments.

Important : Si vous êtes une femme et que vous avez encore votre utérus ou que vous n’êtes pas ménopausée depuis au moins trois ans, vous devez fournir un échantillon d’urine pour un test de grossesse. Vous pouvez vous procurer le contenant chez votre pharmacien et y mettre votre urine préalablement. N’oubliez pas de l’apporter avec vous le jour de l’examen.

Que faire la veille de votre examen?

  1. Dès le lever et pendant toute la journée, avoir une diète liquide claire (transparente) :

    • Eau, tisane, thé, café (ne pas mettre de lait);
    • Jus de fruits transparent (pomme clair, raisin, canneberge);
    • Jell-O (éviter le rouge);
    • Boisson gazeuse transparente;
    • Bouillon ou consommé clair;
    • Gatorade, Kool-Aid ou autre boisson claire sucrée (éviter le rouge);
    • Ensure ou Resource (sans fibres) sont permis avec modération.

  2. Aucun aliment solide, produit laitier, jus de légumes ou alcool n’est permis.
  3. Prenez les trois comprimés de Dulcolax (bisacodyl) vers midi.
  4. Entre 18 h et 20 h, prenez deux litres de la solution de préparation intestinale (un grand verre aux 10 minutes). L’efficacité est meilleure si vous buvez rapidement chaque verre plutôt que de prendre de petites gorgées. Par la suite, dans la soirée, prenez au moins six verres d’eau pour faire descendre la solution.

Que faire le jour de votre examen?

Si vous avez été convoqué avant 11 h :

  1. Ingérez des liquides clairs seulement, et ce, jusqu’à 5 h puis à jeun (sauf eau et solution de préparation intestinale).
  2. Prenez les deux litres de la solution de préparation intestinale restants entre 4 h 30 et 6 h 30 puis au moins six verres d’eau.
  3. N’oubliez pas de prendre vos médicaments habituels, sauf si vous êtes diabétique (voir la section « Que faire si vous êtes diabétique? »).

Si vous avez été convoqué à 11 h ou après :

  1. Ingérez des liquides clairs seulement, et ce, jusqu'à 8 h puis à jeun (sauf eau et solution de préparation intestinale).
  2. Prenez les deux litres de la solution de préparation intestinale restants entre 7 h et 9 h puis au moins six verres d’eau.
  3. N’oubliez pas de prendre vos médicaments habituels, sauf si vous êtes diabétique (voir la section « Que faire si vous êtes diabétique? »).

Important : La solution de préparation intestinale peut causer des nausées. Si c’est le cas, vous pouvez la prendre plus lentement. Toutefois, vous devez la prendre en entièreté avant votre examen, à moins d’avis contraire du Service d’admission.

Que devez-vous apporter avec vous?

  • Carte d’hôpital si vous l’avez;
  • Carte d’assurance maladie; 
  • Liste à jour de vos médicaments; 
  • Contenant avec votre urine (pour le test de grossesse); 
  • Votre insuline si vous êtes diabétique.

Que devez-vous laisser à la maison?

Pour ne pas les perdre, laissez tous vos bijoux à la maison. Vous devez enlever vos piercings et il est préférable de laisser vos verres de contact chez vous. Ne mettez pas de maquillage ni de vernis à ongles.

Le jour de l’examen

Où devez-vous vous rendre à votre arrivée à l’hôpital?

À votre arrivée, rendez-vous à l’accueil à l’entrée principale. Ayez en main votre carte d’hôpital.

Et si vous êtes dans l’impossibilité de venir à votre examen?

Vous devez en aviser le Service d’admission, au 418 248-0630, poste 4466, au moins trois jours ouvrables avant l’examen afin que nous puissions donner votre place à quelqu’un d’autre. Si vous ne vous présentez pas à votre examen sans nous avoir avertis à l’avance, votre nom sera retiré de la liste d’attente et votre médecin en sera avisé.

Déroulement

Avant l’examen :

Une infirmière vous accueillera, vous posera quelques questions, vous donnera des explications et vous fers signer la formule de consentement. Elle vous demandera aussi votre liste de médicaments et vous enverra ensuite au vestiaire pour vous changer. Vous devrez enfiler une jaquette d’hôpital.

Durant l’examen :

Vous rencontrez le médecin en salle d’endoscopie. Une sédation est administrée afin de diminuer l’inconfort, sans toutefois vous endormir complètement. Pour une meilleure visibilité, le médecin devra injecter de l’air et de l’eau dans l’intestin, ce qui cause souvent une sensation de ballonnement ou des crampes. Détendez-vous et respirez normalement. Si les crampes deviennent trop fortes, dites-le au médecin pour qu’il ajuste la médication. L’examen dure en moyenne 30 minutes. La plupart des gens nous disent que l’examen a été plus facile que ce à quoi ils s’attendaient.

Après l’examen :

Une période de repos de 30 à 45 minutes en chirurgie d’un jour est nécessaire. Le médecin vous donnera votre résultat à ce moment. Il est possible de ressentir quelques crampes et de laisser passer des flatulences dans les heures suivant l’examen.

De retour à la maison :

Vous reprenez votre alimentation normale. Il est normal d’avoir un peu de sang avec les selles les deux premiers jours. Votre médecin de famille recevra une copie du résultat dans les jours suivants.

Important : Une personne doit vous accompagner et conduire l’automobile pour le retour à la maison.

Vous ne pourrez pas conduire ni opérer de machinerie lourde jusqu’au lendemain à cause de la sédation que nous vous avons administrée. Même si vous avez l’impression de vous sentir bien, vos facultés demeurent affaiblies. Évitez aussi de prendre de l’alcool ou des médicaments causant de la somnolence pendant les premières 24 heures.

Complications possibles

Quels sont les risques associés à la coloscopie?

Malgré toutes nos précautions, certaines complications peuvent survenir, mais elles demeurent rares :

  • Perforation de l’intestin (moins de 1 chance sur 1 500); 
  • Hémorragie (moins de 1 chance sur 500 lors de l’ablation d’un polype).

Si une complication survient, elle est généralement découverte et résolue pendant l’examen ou immédiatement après. Elle peut nécessiter une chirurgie urgente.

Parfois, les complications peuvent se révéler dans les jours suivants. Rendez-vous à l’urgence si vous subissez l’un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Vomissements répétés; 
  • Douleurs abdominales intenses; 
  • Saignements (1/2 tasse ou plus);
  • Essoufflements; 
  • Fièvre; 
  • Palpitations.

Pour nous joindre

Pour toute question ou si vous ne pouvez pas vous présenter à votre rendez-vous, vous devez nous en informer dès que possible en téléphonant au Service d’admission au 418 248-0630, poste 4466.

En tout temps : Info-santé : 811

Partager