Opioïdes

Les opioïdes sont des médicaments analgésiques (antidouleur), comme la codéine, l'oxycodone, la morphine, le fentanyl, l'hydromorphone, etc. L'héroïne est un opioïde, mais surtout consommé comme drogue de rue.

Les médecins peuvent prescrire temporairement des opioïdes à leurs patients souffrant d'une douleur aigüe, intense et temporaire ou d'une douleur chronique causée par un cancer. Un suivi médical régulier et rigoureux est indispensable afin d’évaluer si la douleur est soulagée et s’il est nécessaire de poursuivre le traitement.

La prise régulière d’opioïdes peut entraîner des symptômes de sevrage si la personne cesse abruptement son traitement. Bien qu'inconfortable, cela n’est pas dangereux.

Quel est le meilleur conseil à donner à une personne qui prend des opioïdes? (Dr Mike Evans) 

Le trouble lié à l'usage des opioïdes (dépendance)

Les personnes qui prennent des opioïdes pour la douleur peuvent aussi développer un trouble lié à l’usage des opioïdes (dépendance). À ce moment, l’usage répété de ces médicaments modifie le fonctionnement quotidien de la personne dans ses relations avec les autres, son travail, etc.

Souvent, nous observons que les personnes prennent des opioïdes pour les effets qu’ils procurent. Les personnes dérogent de la prescription initiale, ce qui contribue au développement du problème de dépendance à ces médicaments.

Le traitement du trouble lié à l'usage des opioïdes

La méthadone et la suboxone sont utilisées pour le traitement médical du trouble lié à l’usage des opioïdes. Une évaluation médicale complète est nécessaire pour obtenir ce traitement. Si vous désirez de l'aide ou de l'information, communiquez au : 1 888 774-3329.

Toutes personnes qui utilisent les opioïdes contre la douleur ou pour ses effets peuvent devenir dépendantes et sont à risque d’une surdose.

La surdose d'opioïdes

Une surdose est le résultat de la prise d’une trop grande quantité d’opioïdes pouvant être tolérée par l’organisme. Les signes d'une surdose d'opioïdes sont les suivants :

  • Respiration faible et lente;
  • Extrême somnolence;
  • Perte de conscience;
  • Lèvres et ongles pâles ou bleus;
  • Peau froide et moite.

L'antidote : la naloxone

La naloxone est un antidote aux surdoses d’opioïdes. Ce produit peut être administré par injection dans un muscle ou par vaporisation nasale. C'est un produit sécuritaire.

Au Québec, la naloxone est disponible gratuitement et sans ordonnance en pharmacie et auprès de cinq organismes communautaires en Chaudière-Appalaches, que vous soyez un utilisateur d’opioïdes ou un proche. Pour trouver une pharmacie ou un organisme communautaire près de chez vous ayant de la naloxone en tout temps, consultez la section « Trouver une ressource ». 

Comment réduire les risques d'une surdose lors de la consommation d'opioïdes?

  • Évitez de consommer des drogues lorsque vous êtes seul;
  • Évitez de vous isoler lors d'un malaise ou d'une intoxication;
  • Diminuez la dose;
  • Laissez suffisamment de temps s'écouler entre les doses;
  • Évitez de consommer des drogues tous en même temps lorsque vous êtes en groupe;
  • Ayez de la naloxone à portée de main.
Partager