Pneumologues

Foire aux questions

QuestionsRéponses
Si ma prescription de pompes en inhalation est échue, que dois-je faire ?Allez voir votre pharmacien. Il est possible qu’il puisse vous servir votre ordonnance même si la prescription est échue. Vous devez tout de même prendre rendez-vous avec votre médecin de famille pour renouveler votre ordonnance.
Si j’ai une question sur le fonctionnement de mon dispositif en inhalation, à qui je peux en parler ?

Vous pouvez aller voir votre pharmacien et/ou écouter les capsules ci-dessous.

 
Si je remarque la présence de taches blanches dans ma bouche depuis que j’utilise une pompe anti-inflammatoire, que dois-je faire ?

Il est possible que ces taches blanches soient du muguet.

Pour prévenir et éviter cette situation, assurez-vous de bien rincer votre bouche après avoir pris la pompe de cortisone (par exemple : Flovent, Pulmicort, Advair).

Si vous êtes aux prises avec cette situation, consultez votre pharmacien. Il existe des gargarismes pour traiter ce problème.

Le médecin m’a prescrit une nouvelle pompe. Dois-je continuer à la prendre même si je ne ressens aucun effet positif ?Oui, les pompes doivent être utilisées tous les jours puisqu’elles agissent sur le long terme.
Si je ressens un effet secondaire à la suite de la prise de mon nouveau médicament en inhalation, que dois-je faire ?Parlez-en à votre pharmacien ou l’infirmière praticienne de votre CLSC, de votre GMF ou de votre clinique médicale.
J’ai un appareil pour l’apnée du sommeil et ma tubulure, mon masque ou ma coupole semble brisé. Que dois-je faire ?Contactez la compagnie privée qui vous a vendu votre appareil.
J’ai des difficultés respiratoires. Qui dois-je consulter ?

Avez-vous une inhalothérapeute qui vient à la maison ?

  • Si oui, elle peut vous aider à évaluer la gravité de vos symptômes.
  • Si non, contactez votre médecin de famille ou l’infirmière praticienne de votre GMF ou clinique médicale.
Vous pouvez aussi contacter la ligne Info-Santé au 811. Avant de contacter un professionnel de la santé, assurez-vous que vous avez bien pris vos pompes et qu’il reste de la médication dans votre appareil.
Si j’ai une augmentation des sécrétions (liquide, morve, etc.), que puis-je faire pour m’aider à les expectorer (cracher) ?

Si vous avez un exerciseur respiratoire de type acapella ou un aérobika, vous pouvez en augmenter la fréquence d’utilisation.

Si vous n’avez pas d’exerciseur respiratoire, sachez que certains modèles sont en vente libre à la pharmacie sans prescription. Il serait cependant important de contacter votre médecin de famille afin d’obtenir une ordonnance, ce qui vous permettra d’obtenir un remboursement partiel du prix d’achat. L’infirmière praticienne de votre CLSC ou GMF, ou clinique médicale, peut aussi faire cette prescription.

Le pneumologue m’a dit que je devais passer des tests, mais je n’ai toujours pas eu d’appel. Que dois-je faire ?Les listes d’attentes peuvent varier selon les secteurs et la priorité associée à votre demande. On vous contactera dès que ce sera votre tour.
Que dois-je faire si mon état de santé se dégrade ?

Si c’est une urgence (ex. : crachez du sang en toussant, sensation d’essoufflement en parlant ou au repos, douleur inexpliquée dans la région des poumons), rendez-vous à l’urgence de l’hôpital le plus près de chez vous.

Si votre situation n’est pas une urgence, composez le 418 835-7121, poste 14500 pour parler à une inhalothérapeute qui vous dirigera vers la bonne ressource. Un retour d’appel vous sera fait dans les 72 heures.

Cette foire aux questions a été élaborée en collaboration avec les  coordonnateurs techniques en inhalothérapie du CISSS de Chaudière-Appalaches, décembre 2021

Partager