Une partie de la Chaudière-Appalaches atteint le palier rouge

mardi 29 septembre 2020 | Communiqué

Alors qu'il a été annoncé hier par le premier ministre du Québec que la région sociosanitaire de la Chaudière-Appalaches passe, à compter du 1er octobre 2020, au palier rouge du système d'alertes régionales et d'intervention graduelle, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches fait état des mesures particulières en vigueur dans la région.



Chaudière-Appalaches, le 29 septembre 2020 - Alors qu'il a été annoncé hier par le premier ministre du Québec que la région sociosanitaire de la Chaudière-Appalaches passe, à compter du 1er octobre 2020, au palier rouge du système d'alertes régionales et d'intervention graduelle, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches fait état des mesures particulières en vigueur dans la région.

Rappelons que le palier 4 (Lévis, MRC des Appalaches, de Beauce-Sartigan, de Robert-Cliche, de la Nouvelle-Beauce, de Lotbinière et de Bellechasse) - Alerte maximale (rouge) applique de manière ciblée des mesures plus restrictives pouvant aller jusqu'à faire cesser les activités non essentielles pour lesquelles le risque ne peut pas être contrôlé suffisamment, en évitant autant que possible un confinement généralisé comme lors de la première vague de la pandémie.

Rappelons que le palier 3 (MRC des Etchemins, de Montmagny et de L'Islet) - Alerte modérée (orange) introduit des mesures additionnelles en ciblant certains secteurs d'activité et milieux où le risque de transmission est jugé plus élevé. Ces secteurs font l'objet de restrictions, d'interdictions ou de fermetures de façon sélective.

Restriction des visites en Chaudière-Appalaches
Dans la région de la Chaudière-Appalaches, cette décision entraîne l'interdiction de visites dans ses installations, notamment les centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD), les résidences privées pour aînés (RPA), les ressources intermédiaires et de type familial (RI-RTF), les résidences à assistance continue (RAC) et les centres de réadaptation.

Pour tous ces milieux, seules les visites de proches aidants sont permises ainsi que des visites pour raisons humanitaires.

Mesures additionnelles du palier rouge
En ce qui a trait aux mesures additionnelles spécifiques au palier rouge qui doivent être appliquées, nous vous invitons à consulter le communiqué de presse du ministère de la Santé et des Services sociaux émis hier : www.quebec.ca/zonerouge

Quand aller se faire dépister
La probabilité de trouver un cas positif à la COVID-19 est la plus forte chez les personnes qui présentent des symptômes et les personnes ayant eu un contact étroit avec une personne atteinte de la COVID-19. Le gouvernement du Québec demande donc aux Québécois d'aller passer un test de dépistage seulement lorsque la situation le requiert, ce qui permettra une prise en charge plus rapide de la file d'attente à la réception du test. Pour savoir si vous devriez aller passer un test de dépistage, utilisez l'outil d'autoévaluation en ligne au Québec.ca/decisioncovid19.

Citation
« Il nous importe de protéger les personnes les plus vulnérables de notre territoire, c'est la raison pour laquelle nous avons mis en place certaines mesures comme l'interdiction de visite dans différents milieux de vie », a souligné monsieur Daniel Paré, président-directeur général du CISSS de Chaudière-Appalaches.

Lien connexe
Pour plus d'information : Système d'alertes régionales et d'intervention graduelle



<< Retour à la liste des nouvelles