Les soins palliatifs et de fin de vie et la médication

Les soins palliatifs visent, d’abord et avant tout, à assurer un confort maximal et à soulager autant que possible les symptômes physiques en préservant la qualité de vie, sans diminuer ou prolonger la durée de celle-ci. Ils visent également à offrir un confort global à la personne et à ses proches en accordant une attention aux aspects psychologiques, sociaux et spirituels (approche holistique).

Le soulagement de la douleur est intégré à la philosophie des soins palliatifs et de fin de vie. Chaque personne reçoit une médication en fonction de sa condition clinique : niveau de la douleur, problème de santé, poids, âge, etc. La médication utilisée ne raccourcie pas la vie et ne provoque pas le décès.

Il est possible qu’une personne en fin de vie prenne plus d’un médicament, le rôle de chacun étant bien précis. Lorsque la personne est confortable, il est important de poursuivre la médication afin d’assurer le soulagement de l’ensemble des symptômes que peut amener les soins palliatifs et de fin de vie. 

La médication sera ajustée régulièrement. Elle peut s’administrer de différentes façons, soit par la bouche, en perfusion, en injection sous-cutanée, en timbre appliqué sur la peau ou sous la forme de suppositoires. Des doses régulières de médication sont administrées et l’utilisation d’entredose est prévue lorsque la souffrance persiste.

Les entredoses sont des doses supplémentaires de médicament administrées entre les doses régulières pour soulager l’intensité de la douleur. Elles sont administrées à la demande de la personne malade ou à la suite des signes et des symptômes observés par les proches ou l’équipe soignante. Elles peuvent s’administrer avant d’effectuer des mobilisations (ex. : changement de position), des soins d’hygiène ou autres. Chaque personne est unique et reçoit une médication adaptée à sa condition et à ses besoins.

Les médecins, pharmaciens et infirmières sont formés pour assurer le soulagement de la douleur et leurs connaissances sont mises à jour de façon continue. La médication habituelle prise à la maison ou durant l’hospitalisation sera modifiée ou conservée selon le besoin et l’évaluation. 

La sédation palliative continue est un soin qui peut être offert en fin de vie. Ce soin permet d’administrer de la médication sédative à la personne jusqu’à son décès naturel afin de diminuer son état de conscience pour ainsi atténuer ses souffrances physiques ou psychologiques. 

L’aide médicale à mourir est un soin à distinguer des soins palliatifs. Il s’agit d’un soin consistant en l’administration de médicaments par un médecin à une personne en fin de vie à la demande de celle-ci, dans le but de soulager ses souffrances en entraînant son décès rapidement. Pour obtenir plus d’information sur ce soin, veuillez-vous référer à votre infirmière ou à votre travailleur social.

Share