Une nouvelle employée très poilue fait son apparition au CISSS de Chaudière-Appalaches

Friday November 19, 2021 | Communique

Le CISSS de Chaudière-Appalaches souhaite la bienvenue à une nouvelle employée très spéciale.



Sainte-Marie, le 19 novembre 2021 - Le CISSS de Chaudière-Appalaches souhaite la bienvenue à une nouvelle employée très spéciale. Ebly, une chienne en soutien émotionnel, assiste maintenant les jeunes du Centre de protection et de réadaptation pour les jeunes en difficulté d'adaptation de Montmagny.

Ebly est une jeune Labernoise de deux ans qui a été entraînée par la Fondation Mira. Sélectionnée spécifiquement pour son grand calme et son attirance innée envers les enfants, elle accompagne au quotidien ces jeunes lorsqu’ils vont témoigner à la cour, lors de rencontres difficiles, de placements ou de déplacements. Ebly permet aux jeunes de bénéficier d’un accompagnement apaisant, réconfortant, sans jugement et sans prétention, empreint de compassion et d’affection.

Isabelle Fournier, travailleuse sociale à l’application des mesures au bureau de Montmagny, a passé sept jours chez Mira afin d’être formée pour être la maître-chien de Ebly. Elle est la seule responsable du chien et doit l’accompagner dans toutes ses interventions. « Par sa présence, son tempérament calme, sa chaleur, sa douceur et son regard bienveillant, Ebly est une source de grand réconfort et de sécurité pour un jeune. Elle permet de calmer les émotions difficiles qui peuvent apparaître durant les rencontres. Elle est déjà une collègue importante dans nos interventions », a souligné Mme Fournier.

Au cours des derniers mois, Mme Fournier a trouvé des fonds afin de pouvoir concrétiser ce projet. En plus du coût d'acquisition du chien établi à 25 000 $, des sous doivent également être obtenus annuellement pour le fonctionnement du projet au quotidien (nourriture, toilettage, photos et toutous laissés aux enfants après une intervention). Jusqu'à maintenant, la Fondation Meubles South Shore a été d'une grande aide avec un don d'un montant de 17 500 $. D'autres commanditaires se sont ajoutés dont la Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches, le syndicat APTS, la Ville de Montmagny et Nutrience. Avec l'aide du député Bernard Généreux, différents dons ont été amassés auprès de différentes entreprises de Montmagny-L'Islet. Pour les personnes ou les entreprises qui voudraient contribuer à cette noble cause, elles peuvent le faire par le site Web de la Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches en assignant leur don à Chien Mira Ebly.

Des tâches strictes pour Ebly
Outre la clientèle visée, c’est-à-dire les jeunes en difficulté, Ebly doit uniquement être manipulée par Mme Fournier, car c’est une chienne au travail. Les gens doivent éviter de la déranger, de la toucher ou de lui parler.

Les conséquences liées au fait qu’Ebly soit dérangée ou manipulée par plusieurs personnes pourraient causer de mauvaises habitudes, qu’elle refuse d’obéir aux commandes ou qu’elle soit confuse. Ceci pourrait avoir des répercussions négatives sur son comportement, son entraînement ainsi que sur sa mission. Or, ces normes strictes pour les autres collègues sont essentielles afin qu’Ebly puisse contribuer au bien-être de la clientèle.

Alors que nous étions habitués de voir ce type de ressource venir en aide aux personnes ayant une déficience visuelle ou une déficience intellectuelle, les chiens de soutien émotionnel ont commencé à faire leur apparition au Québec en 2016 dans divers corps policiers. C’est en 2017 que ceux-ci ont été intégrés pour la première fois au niveau des services jeunesse; soit au CISSS de la Montérégie-Est, l’Outaouais et de Montréal. Ebly est le 7e chien de soutien en protection de la jeunesse à exercer le travail le plus dur au monde, c’est-à-dire se faire flatter.

Afin de bien mesurer les impacts de l’utilisation de Ebly sur les interventions en protection de la jeunesse et sur les jeunes, Mme Fournier s’est associée avec Mme Karianne Turcotte, étudiante à la maîtrise en service social à l’Université Laval. Celle-ci rencontre présentement les intervenants qui ont eu recours à Ebly afin de documenter les effets de son utilisation et la pertinence d'ajouter un chien de soutien émotionnel aux interventions de la DPJ. Les résultats devraient être disponibles au cours de l’année 2022.

« Nous souhaitons à Ebly une longue carrière avec les 13 000 employés du CISSS de Chaudière-Appalaches », a souligné avec enthousiasme Mme Claudine Wilson, directrice du programme jeunesse.



<< Back to news list