Le smog et ses effets

Wednesday December 23, 2020 | Good Moves

La Direction de santé publique rappelle à la population que la qualité de l'air se détériore parfois durant l’hiver. Il peut alors se former du smog, qui est une brume jaunâtre dans l’air composée de particules fines, potentiellement toxiques et polluantes.



Sainte-Marie, le 23 décembre 2020 – La Direction de santé publique rappelle à la population que la qualité de l'air se détériore parfois durant l’hiver. Il peut alors se former du smog, qui est une brume jaunâtre dans l’air composée de particules fines, potentiellement toxiques et polluantes.

 

Les effets sur la santé

Lors d’un épisode de smog, la majorité des personnes ne ressentent pas d’effets sur leur santé. Cependant, certaines personnes risquent davantage d’avoir des symptômes si elles sont exposées à une mauvaise qualité de l’air ou à du smog. Nous pensons ici aux personnes ayant des problèmes respiratoires ou cardiaques, des maladies chroniques comme le diabète, aux personnes âgées et aux enfants de moins de cinq ans, tout comme aux personnes ou aux travailleurs faisant des activités physiques intenses à l’extérieur. Les effets du smog sur la santé peuvent être une irritation des yeux, du nez et de la gorge, de la toux, une respiration plus difficile et de l’essoufflement sans avoir fait d’effort physique.

 

Quoi faire?

Les personnes plus susceptibles d’avoir des symptômes causés par le smog et celles prévoyant faire des activités physiques intenses à l’extérieur sont invitées à diminuer la durée et l’intensité de leurs activités à l’extérieur durant les épisodes de smog.

 

Si vous avez des problèmes cardiaques ou respiratoires, apportez vos médicaments avec vous lorsque vous allez à l’extérieur. Suivez bien les conseils de votre médecin pour contrôler vos symptômes. Si vous avez de la difficulté à respirer, demeurez à l’intérieur. Pour des questions sur votre état de santé, appelez Info-Santé au 811.

 

Pour se tenir informé

Les avertissements de smog sont généralement inclus dans les bulletins météorologiques.

  • Informez-vous de la qualité de l’air et surveillez les avertissements de smog qui sont diffusés dans les médias et sur le site Web indice de la qualité de l’air au Québec.

Contribuez à réduire les niveaux de smog

Limitez l’utilisation des foyers et des poêles à bois en particulier durant les périodes de mauvaise qualité de l’air, car ces appareils contribuent beaucoup à la production du smog en hiver. Assurez-vous d’entretenir ces appareils adéquatement et choisissez un appareil qui répond aux normes de performance environnementale (certification EPA ou ACNOR), car ceux-ci émettent moins de particules dans l’air. Ne pas laisser inutilement tourner le moteur de son véhicule ou, encore, utiliser le transport en commun sont aussi des gestes qui contribuent à améliorer la qualité de l’air, et ce, en tout temps.



<< Back to news list