Bébés et jeunes enfants : prévention des effets de la chaleur accablante

Guide à l'intention des parents de jeunes enfants et des éducateurs à l'enfance

Attention au soleil! Les coups de soleil au cours de l’enfance augmentent considérablement le risque de développer un cancer de la peau durant la vie.

Pour les bébés, misez sur l’ombre avant tout

  • La peau des poupons est très fine et particulièrement fragile. Les bébés de moins de 12 mois doivent toujours être placés à l’ombre; il ne faut jamais les asseoir au soleil.
  • Pour sortir, protégez les bébés en couvrant leur tête d’un chapeau à large bord. Habillez-les avec des vêtements qui couvrent les bras et les jambes.

Protégez les jeunes enfants, c’est tout aussi important

En été, les enfants aiment bien sortir à l’extérieur pour jouer. Pour leur protection, ombragez leurs aires de jeux préférées à l’aide d’un parasol ou d’un abri de jardin. Pensez aussi à aménager une zone de jeux dans un endroit couvert par l’ombre de grands arbres, dans la mesure du possible.

Évitez d'exposer les enfants au soleil sans protection entre 11 h et 15 h. Donnez-leur l'exemple en adoptant les mesures de protection recommandées.

Autres mesures de protection : la crème solaire

  • Pour sortir, protégez les enfants avec une crème solaire, même si le temps est nuageux. Choisissez-en une avec un FPS (facteur de protection solaire) de 30 ou plus résistant à l'eau. Appliquez la lotion 30 minutes avant d’aller dehors et répétez l’application aux deux heures et après la baignade. •
  • ATTENTION! La crème solaire n’est pas conseillée pour la peau des bébés de moins de six mois. Elle peut entraîner une réaction allergique.
  • Ne jamais utiliser une huile pour bébés comme protection solaire. Ce type de produit ne protège pas.

Les petits yeux aussi ont besoin de protection

Pour diminuer l’intensité du soleil aux yeux, couvrez la tête des enfants par un chapeau à large bord ou une casquette. Il est aussi possible de leur procurer des lunettes de soleil munies d’un filtre contre les rayons ultraviolets.

Comment prévenir la déshydratation des jeunes lors de canicule?

Prudence lors de périodes de canicule. Les enfants âgés de 0 à 4 ans sont plus à risque de subir les effets néfastes de la chaleur accablante, car leur organisme contrôle moins bien les changements de température.

  • Incitez les enfants à boire à toutes les 20 minutes, même en l’absence de sensation de soif. Pour les bébés allaités, donnez le sein plus souvent. Pour les bébés au biberon, offrez de l’eau entre les boires.
  • Modifiez votre horaire. Prévoyez les activités extérieures tôt le matin ou en fin de journée.
  • Pour sortir, favorisez le port de chapeaux et de vêtements clairs, faits de tissus qui laissent passer l’air.
  • Incitez les enfants à se rafraîchir à l’aide de jeux d’eau. Pour les bébés, donnez un bain tiède plusieurs fois par jour.
  • Lors de la sieste, assurez-vous qu’il y ait une circulation d’air autour du lit.
  • Ne laissez jamais un enfant seul dans une voiture ou dans une pièce où l’air ne circule pas, même quelques minutes.

Quels sont les signes à surveiller chez les jeunes enfants?

  • Dors beaucoup et difficile à réveiller;
  • Température du corps élevée, soit 38,5 ºC et plus sur le thermomètre rectal;
  • Peau, lèvres et bouche sèches;
  • Urines moins fréquentes, soit moins de quatre couches en 24 heures, et de couleur jaune foncée;
  • Difficulté à respirer;
  • Yeux creux et cernés;
  • Couleur anormale de la peau, soit pâle ou rouge;
  • Maux de tête, vomissements ou diarrhée;
  • Agitation anormale ou irritabilité.

Si vous observez n’importe lequel de ces signes en période de chaleur accablante, déplacez l’enfant vers un endroit frais et donnez-lui du liquide (de préférence de l’eau).

Si l’état de l’enfant vous préoccupe, appelez Info-Santé au 811.

Saviez-vous que...

Certaines conditions médicales rendent les jeunes enfants encore plus vulnérables à la chaleur accablante?

  • Les affections aiguës, comme l’infection, la fièvre ou la diarrhée, parce qu’elles augmentent le risque de déshydratation;
  • Les conditions chroniques comme le diabète, la fibrose kystique, l’asthme, les problèmes cardiaques congénitaux, l’hyperthyroïdie, l’obésité et l’anémie;
  • La déficience intellectuelle et les problèmes de santé mentale peuvent aussi affecter la tolérance physique à la chaleur;
  • La prise de médicaments comme des antibiotiques, des antiépileptiques, des hormones thyroïdiennes et des antihistaminiques tels que BenadrylMD, AériusMD et RéactineMD.

Texte inspiré de différents documents produits par le ministère de la Santé et des Services sociaux, Santé Canada et l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal.

Partager