Utilisation des outils technologiques

Voici des conseils concernant l’utilisation des technologies par les usagers. Ceci peut toucher les caméras vidéo, les tablettes électroniques et les téléphones intelligents.

Caméra de surveillance

Il faut savoir que leur utilisation en RI-RTF, à des fins de surveillance, dissimulée ou non, suscite des questionnements. Des règles relatives à l’utilisation et à la conservation des images et des enregistrements sont encore à définir en RI-RTF. Cependant, dès maintenant, certains éléments sont à considérer. L’utilisation de la vidéosurveillance, qui absorbe l’image et le comportement des individus, représente une forme d’intrusion des personnes responsables et une atteinte au droit au respect de la vie privée.

Cette donnée fondamentale doit demeurer au centre des préoccupations lors de la prise de décision d’installer une caméra. L’équipe clinique définit l’objectif poursuivi, apporte les balises et assure le suivi quant à l’installation de ce type d’équipement dans la ressource d’hébergement. L’intervenant ressource doit également en être informé.

De plus, voici quelques règles de base concernant la présence d’une caméra en RI-RTF :

  • Les résidents doivent être informés et être en accord avec la présence d’une caméra de surveillance dans un lieu commun de leur milieu de vie
  • Une affiche doit être visible à l’entrée de la résidence afin d’informer les visiteurs de la présence d’une caméra à la maison
  • La caméra ne doit pas être dirigée vers la porte d’entrée ni vers les salles de bain
  • La caméra doit constituer un moyen d’aide à l’intervention afin d’atteindre un objectif suffisamment important pour justifier la cueillette d’informations personnelles
  • La présence d’une caméra doit être planifiée dans le temps et révisée en fonction des objectifs poursuivis
  • La caméra peut être utilisée à des fins cliniques et non diffusée. Les personnes qui choisissent l’option d’utiliser une caméra à des fins de surveillance doivent être pleinement conscientes des impacts majeurs que celle-ci peut avoir sur les résidents et les autres personnes concernées (employés, familles, autres résidents, etc.).

Il est essentiel de rappeler l’importance d’une bonne communication entre les parties afin de bien évaluer les choix possibles quant à l’installation et l’utilisation d’un tel mécanisme de surveillance.

Pour de plus amples informations, vous pouvez consultez le règlement concernant les modalités d’utilisation de mécanismes de surveillance par un usager hébergé dans une installation maintenue par un établissement qui exploite un centre d’hébergement et de soins de longue durée.

Partager