Les responsabilités des proches d’un résident et leurs attentes envers le CHSLD

Lorsqu'une famille ou des proches ne sont plus capables de prendre soin d’une personne malade ou souffrant de pertes cognitives, il est nécessaire de chercher un lieu d’hébergement qui réponde à ses besoins. Cet hébergement d’un proche provoque un bouleversement majeur dans la vie de la personne et de son entourage, et ce, à tous les niveaux : social, émotif et physique. Afin de maintenir l’intégrité du résident et de la famille, un partenariat doit être établi avec le CHSLD en veillant à ce que les intérêts du résident passent avant tout. Le partenariat résident-proches-CHSLD implique des responsabilités et des attentes de part et d’autre. La prise de décision revient avant tout au résident, autant que possible. Les proches doivent comprendre que les désirs des résidents passent en priorité. Si un résident est incapable d’exprimer sa volonté, son représentant peut agir à sa place. Ce document a été conçu pour clarifier les responsabilités et les attentes des proches. Tous les résidents, leurs proches, ainsi que le personnel du CHSLD seront informés sur ces attentes et ces responsabilités.

Adaptation d’un dépliant produit par le Centre Gériatrique Maimonides, Montréal

Responsabilités des proches et du résident en hébergement

En préparation de l’admission en CHSLD, les proches et le résident doivent collaborer à la rédaction du document intitulé « Histoire et habitudes de vie ».

INFORMATIONS SUR LES PROCHES

Transmettre des renseignements sur les proches du résident de la manière suivante :

  • Identifier le répondant du résident ou la personne légalement mandatée pour le représenter. « Cette personne sera le point de contact à qui les informations concernant le résident seront transmises. Cette dernière aura donc la responsabilité de diffuser l’information aux autres membres de la famille et aux proches. Cette responsabilité ne peut être assumée par un membre du personnel. »
  • Donner le nom de la personne qui devra être contactée en cas d’urgence, s’il y a lieu.
  • Aviser le personnel lorsqu'il n’est pas possible de joindre cette personne et indiquer qui contacter en cas d’urgence.
  • Fournir les noms, adresses et numéros de téléphone des membres signifiants de la famille et des proches.
  • Aviser le personnel dans le cas de changements importants dans la situation familiale :

    • Déménagements : fournir les nouvelles adresses et nouveaux numéros de téléphone;
    • Décès d’un membre de la famille ou des proches;
    • Événements signifiants : naissances, mariages, etc.

Maintien d’un lien significatif des proches avec le résident

Garder contact avec le résident de diverses manières :

  • Souligner les événements importants : anniversaires de naissance, de mariage, fêtes, etc.
  • Encourager tous les proches, enfants, petits-enfants, nièces, neveux, amis, à visiter le résident.
  • Participer aux activités de loisirs avec le résident.
  • S’impliquer, selon les possibilités, dans les activités de la vie quotidienne (hygiène, entretien des vêtements et de la chambre, etc.).
  • Partager un repas dans le milieu de vie en défrayant le coût déterminé par le CHSLD pour les visiteurs ou en apportant un lunch.
  • Organiser des sorties à l’extérieur (il est possible, en défrayant les coûts, de réserver un transport adapté). Dans ce cas, il faut informer le personnel du centre dans un délai raisonnable afin qu’il puisse préparer le résident selon les besoins.
  • Selon les disponibilités et les circonstances, réserver une salle auprès de l’agente administrative ou de l’infirmière pour des rencontres de famille, pour partager un repas préparé par les proches ou par un traiteur.

Collaboration avec le personnel du centre

Collaborer avec le personnel pour discuter des besoins du résident et travailler ensemble pour établir et maintenir un partenariat.

  • Advenant une détresse psychologique chez le résident ou l’un de ses proches, demander un soutien individuel ou de groupe au personnel du CHSLD, au besoin.
  • Participer aux rencontres multidisciplinaires et collaborer à la rédaction et la révision du plan d’intervention. Voir le dépliant sur le plan d’intervention en annexe au Guide d’accueil.
  • Communiquer ses préoccupations et ses observations :

    • Concernant les soins et l’état de santé du résident, ainsi que ses préférences alimentaires parmi les différents mets offerts dans le menu cyclique, contacter l’infirmière;
    • Concernant les services ou toute autre question, contacter le chef de service à l’hébergement;
    • En cas d’insatisfaction, en parler avec l’infirmière dans un premier temps, puis, si nécessaire, au chef de service à l’hébergement. Finalement, en dernier recours, à un membre du comité de résidents.

  • Respecter la décision du personnel lorsque les besoins d’un autre résident s’avèrent plus urgents que ceux de notre proche.
  • Communiquer avec le personnel de façon respectueuse, courtoise et dans un esprit de coopération.
  • Se conformer aux politiques et procédures du CHSLD et du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches telles que la politique concernant les visiteurs, l’usage du tabac et la civilité en milieu de travail.
  • Respecter la démarche pour porter plainte et la procédure d’examen des plaintes du CISSS de Chaudière-Appalaches.

Gestion des biens et des affaires personnelles

S’occuper des affaires personnelles et des vêtements du résident selon ses besoins.

  • S’assurer que le résident ait les vêtements adéquats à sa situation et en quantité suffisante.
  • Identifier les vêtements au nom du résident.
  • Préciser par écrit (sur une liste affichée dans la garde-robe) les vêtements qui seront pris en charge par les proches pour le nettoyage et l’entretien.
  • Veiller à la rotation des vêtements selon la saison et garder à la maison les vêtements dont le résident n’a pas besoin.
  • Apporter les articles de toilette qui ne sont pas fournis par le CHSLD.
  • Personnaliser la chambre du résident par des photos de famille et des objets qui lui sont chers.
  • Éviter d’apporter des objets de valeur au CHSLD et de laisser d’importantes sommes d’argent au résident.

Services spéciaux non assumés par le centre

S’occuper des services spéciaux non assumés par le centre dont le résident a besoin.

  • Demander des services spécialisés non assumés par le centre (par exemple : coiffure, podologue, podiatre, ophtalmologiste, opticien, audiologiste, dentiste, denturologiste, etc.); faire les démarches pour la prise de rendez-vous.
  • Informer le personnel du centre de la venue de la personne contactée pour les services spéciaux : nom, date et heure de sa visite.
  • Payer en entier les factures des services spéciaux non assumés par le centre et faire la demande de remboursement aux instances concernées par la suite, lorsque cela est possible et prévu.

N.B. : Les frais de transport d’un résident pour des services autres que ceux requis par le CHSLD doivent être assumés par le résident.

Aménagement du mobilier dans la chambre du résident

S’occuper de l’aménagement du mobilier de la chambre.

  • Assurer l’installation et l’entretien des équipements autorisés par la direction du centre (par exemple : réfrigérateur, climatiseur, téléviseur, etc.). Toujours s’assurer d’obtenir l’autorisation du chef de service à l’hébergement avant de procéder.
  • Pour la décoration murale (ex. : tableau), s’assurer d’obtenir l’autorisation nécessaire.
  • Récupérer dans les délais indiqués l’ensemble des effets appartenant au résident à la fin de son séjour au centre.
Partager