Sécurité de bébé

Comment assurer la sécurité de mon bébé pendant son sommeil?

Pour assurer la sécurité de votre bébé pendant son sommeil et diminuer les risques de mort subite du nourrisson, assurez-vous de :

  • Toujours le coucher sur le dos lorsqu'il dort;
  • Le coucher dans un lit d’enfant, placé près de votre lit (ou d’un autre lit d’adultes);
  • Ne pas coucher le bébé avec vous dans votre lit ou dans tout autre endroit où vous risquez de vous endormir, comme un sofa, un fauteuil rembourré, une chaise berçante;
  • Avoir un lit d’enfant sécuritaire, des draps bien ajustés au matelas et aucun jouet dans le lit.

Pour en savoir plus, consultez le document Sommeil sécuritaire pour votre bébé, publié par l'Agence de santé publique du Canada.

Comment savoir quel siège d'auto choisir?

Pour obtenir de l'information sur les sièges d'auto pour bébé ou pour enfant ou pour connaître les endroits pour les faire vérifier, consultez la section Sièges d’auto pour enfants du site Web de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).

Qu'est-ce que le syndrome du bébé secoué?

Vous pensez peut-être que ça ne vous concerne pas et que ça ne vous arrivera jamais? Dans les faits, tout le monde est susceptible de s’énerver et de perdre le contrôle, parce que nous sommes fatigués, que le bébé n’arrête pas de pleurer ou autre.

Si vous sentez que vous êtes à bout de patience :

  • Placez le bébé dans un lieu sûr, par exemple son lit;
  • Quittez la pièce;
  • Téléphonez à quelqu'un et demandez du soutien;
  • Retournez voir le bébé toutes les 10 ou 15 minutes;
  • Attendez d’être calmé avant de prendre le bébé dans vos bras.

Secouer un bébé peut avoir plusieurs conséquences graves :

  • Bleus;
  • Vomissements;
  • Difficulté à respirer;
  • Déboîtement des articulations;
  • Fracture;
  • Convulsions;
  • Perte de conscience;
  • Décès.

À court ou à moyen terme : état végétatif, perte de la vue, paralysie, décès.

À long terme : retard de développement, difficultés d’apprentissage, troubles du comportement, épilepsie.

Les signes que mon bébé a été secoué

Certains signes peuvent indiquer que votre bébé a été secoué :

  • Somnolence inhabituelle;
  • Baisse de l’appétit ou refus de manger;
  • Vomissements sans raison apparente;
  • Convulsions (les bras et les jambes se raidissent ou bougent de manière incontrôlable);
  • Rigidité du corps;
  • Disparition des sourires et du babillage habituels;
  • Irritabilité extrême;
  • Difficulté à respirer;
  • Pupilles de dimensions inégales;
  • Incapacité à fixer le regard ou à suivre un mouvement du regard.

Je crois que mon bébé a été secoué, que dois-je faire?

Si votre bébé présente des signes indiquant qu’il a été secoué :

  • Appelez le 911 ou rendez-vous immédiatement à l’urgence;
  • Si votre bébé arrête de respirer, pratiquez le bouche-à-bouche;
  • Si votre bébé vomit, tournez-le doucement sur le côté (comme si vous rouliez une bûche), tout en soutenant son cou, afin d’éviter qu’il s’étouffe;
  • Si vous savez ou croyez que votre bébé a été secoué, consultez un médecin sans délai, même si tout semble normal.

Si j'aère régulièrement, puis-je fumer dans la maison?

  • La fumée secondaire se répand d’une pièce à une autre, même si la porte de la pièce est fermée.
  • Les produits toxiques contenus dans la fumée restent emprisonnés dans les tapis, les rideaux, les vêtements, les aliments, les meubles et d’autres matériaux. Ces produits demeurent dans une pièce longtemps, jusqu'à plusieurs mois, après qu’une personne y ait fumé.
  • Des études ont démontré qu’aucun niveau de ventilation ne peut éliminer les effets nocifs de la fumée secondaire.
  • Les désodorisants cachent l’odeur de la fumée, mais ils ne détruisent pas les produits toxiques.
  • Les filtres à air ou les purificateurs d’air sont conçus pour réduire le nombre de fines particules de fumée dans l’air, mais ils n’éliminent pas les nombreux agents cancérigènes présents dans les gaz.

Quels sont les risques?

Les bébés exposés à de la fumée secondaire :

  • Ont un plus grand risque de syndrome de mort subite du nourrisson;
  • Souffrent plus souvent de problèmes des voies respiratoires inférieures, comme la toux, la pneumonie, la bronchite;
  • Sont plus susceptibles de développer de l’asthme et en souffriront davantage que les enfants de non-fumeurs qui en sont atteints;
  • Ont plus d’infections de l’oreille.
Partager