Que se passe-t-il à l'hôpital?

Si vous présentez des saignements ou que votre médecin vous a référée à l’hôpital pour un examen échographique et que les nouvelles sont mauvaises, vous vivrez des moments difficiles dans un environnement qui n’est pas toujours adapté à la situation (salle d’urgence, salle d’échographie, salle d’opération).

Le personnel en place et les médecins vous expliqueront ce qui arrive, mais la détresse, le choc et l’inquiétude peuvent limiter votre compréhension. N’hésitez pas à poser des questions. Le personnel est là pour vous accompagner dans cette épreuve. Votre séjour à l’hôpital sera court. L’infirmière évaluera vos saignements et vos douleurs. Il ne devrait pas y avoir de saignements abondants. Vous recevrez votre congé le jour même ou le lendemain.

Si la fausse couche n’est pas complète, vous pourrez nécessiter une intervention chirurgicale, soit une dilatation et un curetage. La chirurgie peut se faire de façon urgente dans les cas où les saignements sont importants ou dans les jours qui suivent le diagnostic, dans les cas d’œuf clair par exemple.

L’intervention est courte et simple. Au cours de l’intervention, le médecin dilatera le col de l’utérus pour lui permettre d’introduire sa curette et de déloger tous les tissus non expulsés naturellement. Après l’intervention, nous vous garderons sous surveillance environ 30 minutes pour s’assurer que vous allez bien à la suite de l’intervention. Vous avez droit à une médication pour soulager les douleurs après l’intervention, demandez-la à votre infirmière.

À votre sortie de l’hôpital, nous ferons une référence au CLSC pour qu’une infirmière vous contacte dans les prochains jours. Nous vous demanderons de garder votre rendez-vous prévu avec votre médecin ou d’en prendre un avec ce dernier d’ici les quatre prochaines semaines.

Retour à la maison

À votre retour, vous aurez à faire face à plusieurs aspects auxquels vous n’aviez pas nécessairement pensé. Votre corps est à l’envers, mais aussi votre cœur, plusieurs émotions font surface maintenant que vous retrouvez le calme de votre maison et que vous avez le temps de réaliser ce qui se passe. Le stress causé par un tel événement peut provoquer des réactions physiques : un serrement dans la gorge, une boule dans l’estomac, une pression sur la poitrine, des engourdissements, une grande fatigue, des douleurs musculaires ou articulaires, des problèmes du sommeil ou de l’appétit, de la difficulté à respirer, des maux de tête, de la difficulté à se concentrer ou des problèmes de mémoire.

Votre corps vous demande d’exprimer vos émotions. Ces réactions sont normales.

Retour au travail

Pour une grossesse de moins de 20 semaines, votre médecin et vous déciderez de la date de votre retour au travail. Sachez que vous n’êtes pas admissible aux régimes parentaux si votre grossesse n’a pas atteint la 20e semaine. C’est donc votre état physique et psychologique qui orientera le moment adéquat pour reprendre le travail.

Partager