Foire aux questions

QuestionsRéponses
Quelle est la plus-value du réseau des éclaireurs en Chaudière-Appalaches?Augmenter la résilience communautaire des communautés en post pandémie.
Comment le réseau des éclaireurs est-il complémentaire aux services déjà offerts par les organismes?Par la vigie qui fera ressortir les bons coups et les problématiques à travailler.
Comment s’effectue concrètement la vigie?Les personnes peuvent remplir de façon volontaire, un mini questionnaire qui compare l’avant et l’après-pandémie dans le but d’observer le niveau de rétablissement de la population en général.
Comment valoriser et favoriser des activités en résilience communautaire?Les activités de résilience sont regroupés dans l’onglet réseau des éclaireurs sur le site du CISSS.
La réalité des milieux ruraux est très différente de celle des milieux urbains, est-ce que le réseau des éclaireurs en tient compte? Oui, le réseau des éclaireurs sera adapté dans chacune des MRC en tenant compte de ses réalités. 
Est-ce que les éclaireurs jouent le même rôle que les sentinelles?Non, il s’agit de rôles distincts mais complémentaires. L’éclaireur agit pour le rétablissement des communautés alors que la sentinelle agit en prévention du suicide.
Est-ce qu’une sentinelle peut devenir éclaireur et vis-versa?Oui pour la sentinelle mais non pour l’éclaireur. Une sentinelle peut devenir éclaireur si elle souhaite s’impliquer davantage dans son milieu, mais un éclaireur ne peut devenir sentinelle s’il ne suit pas la formation de 7 heures de l’AQPS en prévention du suicide.
Je ne comprends pas bien mon rôle dans le réseau des éclaireurs?Le rôle de l’éclaireur est, de façon volontaire, de participer à la vigie et au rétablissement de sa communauté.
Quel est le soutien apporté aux éclaireurs? Chaque personne impliquée recevra un soutien adapté selon ses besoins, par exemple, des formations seront offertes et un suivi plus personnalisé auprès d’un intervenant du CISSS. 
Comment le réseau pourrait-il survivre sans financement récurrent?Par la mobilisation de la communauté et une prise en charge du milieu.
En référant davantage, qu’adviendra-t-il des liste d’attente?Le rôle des éclaireurs ne sera pas de référer au CISSS, mais de diriger les personnes vers la bonne porte. Ainsi, la liste d’attente du CISSS ne devrait pas augmenter, le but est simplement de répondre selon le besoin de la personne. Si les éclaireurs documentent des lacunes dans l’accès aux services, nous pourrons même tenter d’y répondre afin de diminuer la liste d’attente.
Partager