Cartographie (mapping)

Que faut-il savoir pour bien intervenir?

Afin d'offrir des services préventifs plus adéquats aux personnes ayant des activités à haut risque en regard des ITSS , la région de la Chaudière-Appalaches se mobilise depuis 2009, en faisant une cartographie (mapping) des lieux fréquentés par les populations vulnérables. Ce portrait peut ensuite aider les gestionnaires des CLSC à planifier les services professionnels afin d'améliorer l'accès aux soins pour ces personnes souvent désaffiliées qui consultent peu ou pas du tout dans le réseau. Qui sont ces personnes? Où se trouvent-elles? Quand s’y trouvent-elles? En répondant à ces questions, nous répondons à celle-ci, qui est essentielle : comment les joindre?

Quelles actions privilégier?

Les intervenants d'un CLSC ou d'un organisme communautaire qui reçoivent de l'information permettant d’identifier et localiser les lieux de fréquentation d’une population vulnérable (jeunes en difficultés, utilisateurs de drogues, travailleurs et travailleuses du sexe ou HARSAH) sont priés de remplir un bref formulaire, puis de l’expédier à la Direction de santé publique via télécopieur confidentiel.

Saviez-vous que

En complétant le formulaire pour la cartographie (mapping), les intervenants contribuent à mieux cibler les interventions préventives pour des populations vulnérables aux ITSS!

Partager